Le 24 juillet dernier, le réseau social Twitter a été rebaptisé « X », modifiant par la même occasion son très reconnaissable logo représentant un petit oiseau bleu.

Le changement d'identité visuelle peut parfois être délicat pour les entreprises dont l'un des objectifs est de se démarquer des concurrents. L'idéal est donc de porter son choix sur le candidat ayant la plus forte « force de frappe », pour éviter tout ternissement de la valeur de la marque et de son pouvoir attractif.

Or, la lettre « X » semble être largement utilisée dans le secteur informatique et plusieurs opérateurs économiques, concurrents de Twitter, l'ont même déjà déposée.

Microsoft Corporation et le groupe META ont, en effet, enregistré la lettre « X », ainsi que plusieurs marques incluant la lettre « X » (telles que SERIES X, TRACE X, etc.) pour désigner des produits et services informatiques en classes 9 et 42.

Il n'est donc pas exclu que des actions soient initiées à l'encontre de Twitter et des décisions certainement très intéressantes pourraient voir le jour, abordant la délicate question de la protection des lettres seules.

À voir donc si le X aura autant de résonnance que l'oiseau...

Marine Deniau et Mélanie Vallade, Conseils en Propriété Industrielle, Novagraaf France

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter notre article "La faible défense des signes courts : le cas du K".

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.