United States: La carte de vœux de la Commission des sanctions de l'AMF aux distributeurs de produits financiers

La carte de vSux de la Commission des sanctions de l'AMF aux distributeurs de produits financiers

(Où la Commission des sanctions fait le catalogue des préoccupations actuelles du régulateur) 

(CDS AMF, 24 janvier 2019, 17-15)

Décision après décision, la Commission des sanctions construit sa jurisprudence relative aux règles de bonne conduite applicables aux distributeurs de produits financiers, en l'occurrence les CIF, mais la solution est transposable à tous les distributeurs.

La lecture de la décision du 24 janvier 2019 montre à quel point ce travail peut-être répétitif (CDS AMF, 24 janvier 2019, 17-15).

Que retenir de cette décision ?

En définitive, peu de choses que la profession ne savait déjà, pour avoir été jugées par la Commission des sanctions.

L'intérêt de cette décision est ailleurs et réside dans le catalogue des préoccupations actuelles du régulateur, que recense ici la Commission des sanctions.

Les inducements

La première de ces préoccupations porte sur l'information relative aux modalités de la rémunération du CIF, c'est-à-dire en un mot aux « inducements ». On le sait, l'article 325-16 du RGAMF impose aux CIF, dans des conditions comparables aux PSI, d'informer leurs clients des inducements qu'ils reçoivent des producteurs. A cet égard, indiquer les modalités de rémunération ne suffit pas, le CIF devant « divulguer les éléments de la rémunération du CIF, soit, en l'espèce, les différents types de rémunération perçues, assortis de taux différents et progressifs selon les niveaux de souscription et d'encours ». Cela avait déjà été jugé à de nombreuses reprises (CDS AMF, 4 décembre 2013, Société X ; CDS AMF, 21 septembre 2012, M B et Société X).

La mise en garde sur les risques

La deuxième est classique et porte sur l'information qui doit être donnée au client sur les risques des produits recommandés. On le sait, les clients doivent être mis en garde sur les risques auxquels ils s'exposent, par quelque moyen que ce soit, pourvu que cette mise en garde soit suffisante. En l'occurrence, rien ne semble avoir été fait, ni par l'intermédiaire du rapport de conseil, par acte séparé ou par la documentation commerciale. Ce grief était en l'occurrence aggravé par la conscience qu'avait le CIF des risques particuliers de l'investissement, établie par diverses correspondances échangées avec le producteur.

Le test d'adéquation

La troisième préoccupation, relative au test d'adéquation, est une exigence régulière des missions de contrôle. Le reproche était ici plus précis et portait en l'occurrence sur le fait « que les fourchettes de revenus et de patrimoine qui figurent dans le questionnaire fourni par [...] à ses clients ayant souscrit les produits [étaient] trop larges pour permettre d'apprécier correctement leur situation financière ». Il n'était pas question de statuer sur l'existence du test lui-même, mais sur ses qualités, ce qui est un travail rarement soumis à l'appréciation de la Commission des sanctions (CDS, 3 juin 2014, Société X venant aux droits de la Société Neville Gestion ; CDS, 6 décembre 2013, Avenir Finance Investment Managers).

Le questionnaire de connaissance était établi à partir d'une échelle-type de quatre niveaux: « 1/ Moins de 50 k€ ; 2/ Entre 50 k€ et 100 k€ ; 3/ Entre 100 k€ et 500 k€ ; 4/ Plus de 500 k€ » et précisait que « le patrimoine était apprécié « hors immobilier », sans qu'aucune question ne vise ensuite à en estimer la composition ou la valeur. Pour l'appréciation des revenus des clients, l'échelle-type était ainsi rédigée : « 1/ Moins de 2 500 euros / mois ; 2/ Entre 2 500 et 5 000 euros / mois ; 3/ Entre 5 000 et 10 000 euros / moi ; 4/ Plus de 10 000 euros / mois. ». Malheureusement, l'analyse de la Commission des sanctions est lapidaire, puisqu'elle estime qu'au vu de ces éléments, le CIF « s'est abstenu de recueillir les éléments de connaissance de certains de ses clients en ce qui concerne leur expérience et leur situation financières, ainsi que leurs objectifs d'investissement, ou les a recueillis postérieurement aux dates des souscriptions, en méconnaissance des dispositions du 4° de l'article L. 541-8-1 du code monétaire et financier ». En d'autres termes, aucune information n'était recueillie sur l'expérience, la situation financière et les objectifs, ce qui était suffisant pour caractériser le grief, sans avoir à effectuer la délicate analyse de porter un jugement de valeur sur la granularité des fourchettes mentionnées ci-dessus.

L'information connue du CIF sur la solvabilité du producteur

La quatrième préoccupation du régulateur portait sur le caractère « clair, exact et non trompeur » de la documentation commerciale remise par le CIF. Il était notamment reproché à l'établissement poursuivi de :

« ne pas avoir remis les comptes sociaux et consolidés du groupe [...] à ses clients, et de ne pas leur avoir communiqué les informations dont elle disposait relatives aux résultats en déficit croissant de [...] entre 2012 et 2014, aux niveaux significatifs d'endettement de cette dernière, aux engagements de rachats de titres des souscripteurs et au nantissement au profit des banques des créances sur EDF des structures produisant l'électricité renouvelable. Les rapports d'activité de CVE pour les années 2013, 2014 et 2015, montrent que [...] était en déficit croissant depuis l'exercice 2012. Au 31 décembre 2014, le déficit de la société s'élevait à 879 000 euros pour un chiffre d'affaires de 3,2 millions d'euros, le niveau d'endettement atteignait 25 millions d'euros. En outre les engagements de rachat de titres de [...] s'élevaient à 15,5 millions d'euros, et le montant de créances sur EDF nanties au profit des banques était de 15 millions d'euros ».

Pour le dire autrement, le CIF avait, au moment du conseil, des informations sur la solvabilité du producteur dont il aurait dû informer ses clients, au-delà de la documentation commerciale. C'est une application du principe du droit des obligations, remanié par la récente ordonnance de réforme du droit des contrats (nouvel article 1112-1 du Code civil), dont la Cour de cassation fait régulièrement application dans les programmes d'investissement défiscalisant, notamment à l'égard des notaires (CA Riom, 30 janvier 2017,15/00590).

Le placement

La cinquième et dernière préoccupation portait sur l'activité de placement, dont on sait qu'elle est interdite aux CIF. Régulièrement, la Commission des sanctions doit leur rappeler l'interdiction qui leur est faite de se livrer à une activité de placement (CDS AMF 28 octobre 2013, Société X  CDS AMF, 4 décembre 2013, Société X, CDS AMF, 20 mai 2015, Eliaxis Conseil et autres ; CDS AMF, 20 décembre 2017, Finance Utile).

Pour mémoire, le service de placement (non garanti) est défini par l'article D. 321-1-7° du Code monétaire et financier comme le fait « de rechercher des souscripteurs ou des acquéreurs pour le compte d'un émetteur ou d'un cédant d'instruments financiers sans lui garantir un montant de souscription ou d'acquisition ».

Cette définition a été précisée par la Position AMF 2012-08, qui dispose que le service de placement

« se reconnait par la présence de deux conditions cumulatives :  

  • l'une est l'existence d'un service rendu à un émetteur ou cédant d'instruments financiers ;
  • l'autre est la recherche, qu'elle soit directe ou indirecte, de souscripteurs ou d'acquéreurs.

Cette seconde condition est la résultante de la première dans la mesure où la recherche de souscripteurs ou d'acquéreurs n'est effectuée que pour les besoins du service rendu à l'émetteur ou au cédant. Le service ainsi rendu à l'émetteur ou au cédant est donc central et préalable pour caractériser la fourniture [du service] de placement ».

Les difficultés des professionnels pour distinguer le placement du simple conseil en investissement tiennent au fait que l'acte matériel constitutif de l'obligation est souvent identique dans les deux cas : il s'agit d'une incitation ou proposition, à souscrire à une levée de fonds. La contrepartie de l'obligation en revanche diffère : le conseil en investissement est fourni pour le compte du souscripteur, alors que le service de placement l'est au seul bénéfice de l'émetteur. En réalité, c'est la rémunération versée par l'émetteur qui constitue le critère déterminant permettant de déceler que le service est bien rendu pour son compte (CDS AMF, 28 février 2008).

En l'occurrence, la Commission des sanctions rappelle :

  • que les conditions de qualification du service de placement doivent s'apprécier in concreto, peu importe que les dispositions contractuelles existant entre le CIF et le producteur excluent l'activité de placement ;
  • qu'en tout état de cause, la convention prévoyait la « présentation » et la « promotion » des produits par le CIF « auprès d'investisseurs privés susceptibles d'investir » et de les mettre en relation avec les investisseurs, ce qui pour la Commission des sanctions est un acte de « recherche » ;
  • Que la rémunération dépendait à la fois des niveaux de souscriptions et d'encours. La rémunération versée par l'émetteur constitue le critère essentiel permettant de déceler que le service est constitutif du placement (A titre d'illustration, CDS 28 février 2008: « qu'en revanche, [le contrat] prévoyait le versement par [...] d'une commission de succès proportionnelle (5 % hors taxes) à l'ensemble des sommes levées, ce qui correspond à la rémunération du placeur chef de file d'une émission, auquel est traditionnellement versé un pourcentage du total des capitaux collectés »).

La Commission des sanctions en déduit que le CIF « procédait bien, dans le cadre de ses relations avec [...], à une recherche de souscripteurs d'instruments financiers pour le compte d'un émetteur auquel elle ne garantissait aucun montant de souscription, et donc à une activité de placement non garanti ».

Loin des exigences de MIF II et de DDA, cette décision rappelle que les fondamentaux des règles de bonne conduite applicables aux distributeurs, issues de la loi de Sécurité Financière de 2003, doivent encore être rappelés.

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
In association with
Related Topics
 
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Mondaq Sign Up
Gain free access to lawyers expertise from more than 250 countries.
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Country
Position
Industry
Mondaq Newsalert
Select Topics
Select Regions
Registration (please scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions