Canada: Prenez garde, créanciers garantis : la CSC surprend le monde de l'insolvabilité dans la décision Redwater

Last Updated: February 21 2019
Article by John F. Grieve and Travis P. Lysak

Comme Yeats l'a écrit dans son poème intitulé La Seconde venue : « L'anarchie se déchaîne sur le monde »1. Bien qu'on ne puisse pas à proprement parler d'anarchie, assurément la plupart des praticiens en insolvabilité s'attendaient à ce que la décision de la Cour d'appel de l'Alberta dans l'affaire Redwater2 soit confirmée, préservant les priorités offertes aux créanciers garantis et ramenant le gouvernement provincial au statut de créancier non garanti. Cela semblait la conséquence presque inévitable de l'arrêt Terre Neuve et Labrador c. AbitibiBowater Inc., 2012 CSC 67, [2012] 3 RCS 443, dans lequel Terre-Neuve n'a pas réussi à faire reposer la responsabilité en matière de dépollution sur les créanciers garantis. Cette attente a été anéantie le 31 janvier 2019 lorsque la Cour suprême du Canada a rendu sa décision dans l'affaire Redwater

En traitant de l'arrêt Abitibi, le juge Wagner, parlant au nom de la majorité des juges de la Cour suprême, a déclaré ce qui suit :

Pour ce qui est de la première partie du critère, l'arrêt Abitibi ne doit pas être considéré comme soutenant la thèse qu'un organisme de réglementation est toujours un créancier lorsqu'il exerce les pouvoirs d'application qui lui sont dévolus par la loi à l'encontre d'un débiteur. L'organisme de réglementation exerçant un pouvoir pour faire respecter un devoir public n'est pas un créancier de la personne ou de la société assujettie à ce devoir. En l'espèce, personne ne conteste qu'en cherchant à assurer le respect des obligations de fin de vie incombant à Redwater, l'organisme de réglementation agit de bonne foi à titre d'autorité de réglementation et il n'est pas en mesure d'obtenir un avantage financier. Il est clair que l'organisme de réglementation a agi dans l'intérêt public et pour le bien public en rendant les ordonnances d'abandon et en assurant le respect des exigences relatives à la CGR, et qu'il n'est donc pas un créancier de Redwater. C'est le public qui bénéficie de ces obligations environnementales ; la province n'est pas en mesure d'en bénéficier financièrement. Cela suffit, à proprement parler, pour trancher cet aspect du pourvoi.

Comme cela pourrait se révéler utile à l'avenir, à la troisième partie du critère, le tribunal doit décider s'il y a suffisamment de faits indiquant qu'il existe une obligation environnementale de laquelle résultera une dette envers un organisme de réglementation. Pour établir si une obligation réglementaire non pécuniaire du failli est trop éloignée ou trop conjecturale pour être incluse dans la procédure de faillite, le tribunal doit appliquer les règles générales qui visent les réclamations futures ou éventuelles. Il doit être suffisamment certain que l'éventualité se concrétisera ou, en d'autres termes, que l'organisme de réglementation fera respecter l'obligation en exécutant les travaux environnementaux et en sollicitant le remboursement de ses frais. Dans le cas présent, les ordonnances d'abandon et les exigences relatives à la CGR ne satisfont pas à cette partie du critère. La preuve n'établit pas qu'il est suffisamment certain que l'organisme de réglementation procédera à l'abandon et présentera une demande de remboursement. Cette réclamation est trop éloignée et conjecturale pour être incluse dans la procédure de faillite. En outre, le refus de l'organisme de réglementation d'approuver les transferts de permis jusqu'à ce que les exigences relatives à la CGR aient été satisfaites ne lui donne pas une réclamation pécuniaire contre Redwater.

Il est difficile de comprendre comment la majorité de la Cour suprême est arrivée à cette conclusion, compte tenu de l'arrêt Abitibi. Les motifs des juges Moldaver et Côté de la minorité laissent entendre clairement que les distinctions faites par les juges de la majorité font passer la forme avant le fond. S'il était clair dans l'affaire Abitibi que Terre-Neuve était un créancier et qu'elle allait avoir à assumer les frais de dépollution, on aurait pu penser que la situation était tout aussi claire dans l'affaire Redwater

Bien que nous ne soyons pas certains de la façon dont la Cour suprême est arrivée à cette conclusion, nous comprenons son point de vue. Il s'agit d'une décision en matière de politique et, en ces temps difficiles, la Cour suprême a privilégié l'environnement plutôt que les droits des créanciers garantis. La question de savoir si cette décision rendra le financement dans le secteur pétrolier obsolète ou modifiera les pratiques actuelles à l'égard des prêts existants reste à voir, mais d'autres gouvernements provinciaux commenceront à reproduire la législation de l'Alberta qui a été appliquée dans l'affaire Redwater aux fins de composer avec toute industrie ayant une empreinte sur l'environnement. Les secteurs miniers et forestiers nous viennent à l'esprit, mais il y en aura d'autres. À titre d'exemple, il n'existe aujourd'hui pas d'obstacles empêchant les gouvernements provinciaux d'adopter une législation analogue à l'Environmental Protection and Enhancement Act (EPEA) de l'Alberta exigeant que les sociétés exploitant des usines de pâte à papier et les sociétés minières effectuent des dépôts à mesure de l'augmentation de leur empreinte environnementale, ou aient à faire face aux conséquences lorsqu'elles abandonnent des biens nuisibles pour l'environnement. Dans le cas des puits de pétrole, les créanciers garantis devront surveiller leurs emprunteurs pour s'assurer qu'ils possèdent une réserve suffisante pour prendre des mesures à l'égard des puits abandonnés. Bientôt, les créanciers garantis pourraient avoir à faire la même chose avec d'autres emprunteurs dont les activités nuisent à l'environnement. Étant donné le résultat dans l'affaire Redwater, les créanciers garantis ayant des emprunts existants dans le secteur pétrolier devraient examiner leur garantie pour établir si leurs emprunteurs sont actuellement en défaut technique en n'ayant pas de fonds suffisants en réserve pour payer ces frais. En fonction de la formulation de leur garantie, les créanciers garantis pourraient clairement être en droit d'insister pour que cela soit le cas. Il n'est pas difficile d'imaginer que le défaut de pouvoir prendre des mesures à l'égard des puits abandonnés pourrait dorénavant constituer un changement défavorable important. La question de savoir si leurs clients possèdent les fonds nécessaires au financement de ces réserves constitue un autre problème. Les organismes de réglementation permettront souvent de rattraper une obligation sous-capitalisée au fil du temps, comme dans le cas des obligations sous-capitalisées en matière de régime de retraite, pour éviter l'autodestruction mutuelle assurée. Il se pourrait bien que ce soit ici aussi le cas. 

Ce qui est intéressant à l'égard de la décision de la majorité, c'est qu'elle se fonde largement sur l'objectif de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité. Après une introduction, le juge Wagner fait précéder ses commentaires par les déclarations qui suivent :

La faillite n'est pas un permis de faire abstraction des règles, et les professionnels de l'insolvabilité sont liés par les lois provinciales valides au cours de la faillite. À titre d'exemple, ils doivent respecter les obligations non pécuniaires liant l'actif du failli qui ne peuvent être réduites à des réclamations prouvables et dont les effets n'entrent pas en conflit avec la LFI, sans égard aux répercussions que cela peut avoir sur les créanciers garantis du failli. Étant donné la nature procédurale de la LFI, le régime de faillite repose en grande partie sur l'application continue des lois provinciales, mais en cas de conflit véritable entre les lois provinciales concernant la propriété et les droits civils et la législation fédérale sur la faillite, la LFI l'emporte. La LFI dans son ensemble est censée favoriser l'atteinte de deux objectifs : le partage équitable des biens du failli entre ses créanciers et la réhabilitation financière du failli. Puisque Redwater est une société qui ne s'extirpera jamais de la faillite, seul le premier objectif est pertinent en l'espèce.

S'ils constituent les deux objectifs fondamentaux de la LFI, ils ne constituent toutefois pas les objectifs fondamentaux de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (« LACC »). Historiquement, l'objectif de la LACC a été de fournir une tribune aux sociétés financièrement en détresse pour concevoir un plan d'arrangement dans le but de devenir viable à l'avenir. Ces dernières années, les tribunaux ont toutefois reconnu que l'un des objectifs de la LACC est de permettre une liquidation ordonnée aux termes d'un plan d'arrangement ou sans plan. Récemment, la plupart des plans sous le régime de la LACC ont été des procédures de liquidation. Si, comme l'a suggéré la Cour suprême, le gouvernement de l'Alberta n'est pas un créancier, il ne pourrait alors pas avoir de droit de vote à l'égard d'un plan aux termes de la LACC et le résultat de l'affaire Redwater pourrait être évité en déposant un plan d'arrangement et en le faisant approuver. Les créanciers garantis pourraient avoir à faire des concessions pour que ce plan d'arrangement soit approuvé, mais il donne l'espoir d'éviter le résultat de l'affaire Redwater.

Cela deviendra évident au moment opportun, mais pour l'instant, les créanciers garantis doivent être conscients des risques posés par la décision Redwater, pas seulement à l'égard du secteur pétrolier, mais également dans toutes les industries qui ont un effet important sur l'environnement. 

Footnotes

1 Traduction de Yves Bonnefoy dans Anthologie bilingue de la poésie anglaise, La Pléiade, 2005

2 Orphan Well Association c. Grant Thornton Ltd., 2019 CSC 5 (37627) (« Redwater »).

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
In association with
Related Topics
 
Related Articles
 
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Mondaq Free Registration
Gain access to Mondaq global archive of over 375,000 articles covering 200 countries with a personalised News Alert and automatic login on this device.
Mondaq News Alert (some suggested topics and region)
Select Topics
Registration (please scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions