Canada: Enfin, Le Gouvernement Confirme Le 17 Juin 2019 Comme Date D'entrée En Vigueur De Modifications Importantes Apportées À La Loi Sur Les Marques De Commerce

Le gouvernement canadien a publié le Règlement sur les marques de commerce dans la Gazette officielle, ce qui constitue essentiellement la dernière étape formelle avant l’entrée en vigueur de modifications importantes à la Loi sur les marques de commerce, adoptées en 2014, laquelle est maintenant prévue pour le 17 juin 2019 (date d’entrée en vigueur). Ces modifications auront une incidence sur tous les aspects liés au choix d’une marque de commerce, aux procédures de production des demandes, aux oppositions, à l’enregistrement et à l’exécution des droits. En outre, le gouvernement a également confirmé qu’il adhérera à trois importants traités internationaux en matière de propriété intellectuelle, y compris le Protocole de Madrid et l’Arrangement de Nice.

Beaucoup d’encre a coulé au sujet de la Loi sur les marques de commerce modifiée. Le fait de se préparer aux modifications maintenant pourrait permettre de réaliser des économies plus tard. Les principaux changements, ainsi que des conseils pour économiser temps et argent, sont énoncés ci-dessous :

  1. Les requérants pourront tenter d’enregistrer d’autres types de marques, mais l’examen pourrait s’avérer plus difficile. Des signes comme la couleur seule, l’odeur, le goût et la texture peuvent désormais être enregistrés. Cependant, pour la première fois, l’Office de la propriété intellectuelle du Canada (« OPIC ») examinera le caractère distinctif des marques et sera en mesure de demander une preuve de caractère distinctif au Canada pour une liste élargie de marques non traditionnelles. Dans la pratique, on s’attend à ce qu’un nouvel examen du caractère distinctif rende plus difficile l’enregistrement de marques non traditionnelles, y compris de nombreuses marques aujourd’hui permises, comme les combinaisons de chiffres et de lettres.
  2. Les motifs de production de la demande seront éliminés. Tout requérant qui a employé sa marque au Canada, ou qui projette d’employer sa marque, peut produire une demande (même si la demande ne contient aucune déclaration à cet égard).
  3. À compter de la date d’entrée en vigueur, les déclarations d’emploi ne seront plus requises. Toute demande qui a été produite avant cette date, y compris toute demande admise accompagnée d’une date d’échéance pour la production d’une déclaration d’emploi, sera enregistrée dès réception des droits exigés par le gouvernement. Cette modification entraînera d’importantes économies concernant la production des déclarations d’emploi et le prolongement de l’échéance pour le faire. CONSEIL : Les demandeurs qui ont produit une demande sur le fondement de l’emploi projeté au Canada et qui n’ont pas employé leurs marques de commerce en liaison avec l’ensemble des produits et services pourraient souhaiter que les demandes demeurent en instance jusqu’à la date d’entrée en vigueur, afin d’éviter que la protection soit limitée exclusivement aux produits et services vendus au Canada. D’autres formalités ne s’appliqueront plus à la date d’entrée en vigueur, comme par exemple les copies certifiées des enregistrements dans le pays d’origine pour étayer des motifs fondés sur « l’emploi et l’enregistrement à l’étranger ».
  4. Le classement des produits et des services doit être fait conformément à l’Arrangement de Nice. Les demandes produites avant la date d’entrée en vigueur et dans lesquelles aucune classe acceptable de la classification de Nice n’est indiquée seront suspendues jusqu’à ce que les détails appropriés sur la classe soient fournis. CONSEIL : Il est préférable de s’assurer que les détails acceptables sur la classe soient inclus dans toutes les demandes, afin d’éviter tout retard dans les étapes ultérieures.
  5. Les droits imposés par le gouvernement seront fondés sur la classification, à savoir 330 $ CA pour la première classe, et 100 $ CA pour chaque classe supplémentaire dans le cas des demandes produites en ligne (le montant est plus élevé pour les demandes produites sur papier). Les droits actuellement imposés par le gouvernement pour la production d’une demande sont de 250 $ CA, et ce, peu importe le nombre de produits et de services. Seules les demandes produites à compter de la date d’entrée en vigueur seront assujetties à des droits de classification. Les dispositions relatives aux droits par classe ne sont pas rétroactives. CONSEIL : Il est préférable de ne pas reporter la production de demandes comportant plusieurs classes au Canada. D’importantes économies pourraient être réalisées si les demandes sont produites avant la date d’entrée en vigueur.
  6. Les revendications de priorité peuvent être examinées à partir de toute demande antérieure et pas seulement à partir d’une demande produite par le requérant dans son pays d’origine.
  7. Les demandes peuvent être divisées. La division peut être avantageuse dans l’éventualité d’une opposition d’un tiers pour certains produits et services, mais pas tous. Elle peut également contribuer à accélérer le processus d’enregistrement pour certains produits et services, s’il y a objection du Registraire à l’égard d’autres produits et services. Une fois divisés, les enregistrements préalablement divisés pourront être fusionnés.
  8. La période de renouvellement passera de 15 à 10 ans, et les droits de renouvellement seront calculés selon le nombre de classes, à savoir 400 $ CA pour la première classe et 125 $ CA pour chaque classe supplémentaire. Après la date d’entrée en vigueur, les droits de renouvellement peuvent être payés au plus tôt 6 mois avant la date d’échéance du renouvellement. En outre, les renouvellements ne seront traités que si tous les produits et services sont dûment classés conformément à l’Arrangement de Nice. REMARQUE : L’OPIC encourage actuellement les titulaires à accepter de se conformer volontairement à la classification dès maintenant, ce qui pourrait simplifier les renouvellements plus tard et éviter le risque de radiation dans l’éventualité où la classification ne serait pas terminée avant la date d’échéance du renouvellement. En outre, après la date d’entrée en vigueur, le registraire peut demander des renseignements sur la classification concernant tout enregistrement, et l’absence d’une réponse en temps opportun pourrait entraîner la radiation. Le fait de procéder à la classification maintenant pourrait conduire à des économies de temps et d’argent plus tard. CONSEIL : Les titulaires peuvent éviter l’augmentation des droits, surtout dans le cas des enregistrements comportant plusieurs classes, s’ils renouvellent leurs marques maintenant, y compris celles dont la date de renouvellement tombe après le 17 juin 2019. Le calcul de la période ne sera pas affecté; c’est-à-dire que la période originale et toute période subséquente de renouvellement de tout enregistrement dont l’échéance tombe désormais après le 17 juin 2019 seront de 10 ans.
  9. Le Canada adhérera au Protocole de Madrid. Ainsi, les requérants canadiens pourront produire des demandes auprès du Bureau international de l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, offrant des économies pour la production de demandes étrangères. De même, l’OPIC acceptera des demandes du Bureau international produites par des requérants provenant de pays signataires du Protocole de Madrid et de l’Arrangement de Madrid concernant l’enregistrement international des marques. CONSEIL : Les sociétés canadiennes auraient avantage à envisager l’expansion de leurs portefeuilles de marques de commerce et à peaufiner leurs stratégies quant à la production de demandes à l’étranger. Le Protocole de Madrid exige des requérants qu’ils produisent d’abord une demande dans leur pays d’origine; donc, pour profiter de l’avantage que procure le Protocole, assurez-vous de produire toutes les demandes clés au Canada. Plus de détails sur le Protocole de Madrid sont accessibles ici.
  10. Désormais, aucune preuve documentaire ne sera exigée pour l’inscription de cessions et de fusions, sauf si l’OPIC le demande. Les dispositions relatives aux marques liées seront abrogées; ainsi, il ne sera plus nécessaire d’inscrire des changements comme les cessions et les fusions à l’égard de l’ensemble des marques qui ont été liées par l’OPIC.

De pair avec les changements prévus par la Loi, la version définitive du Règlement apporte de nombreux changements aux procédures appliquées par le Bureau des marques de commerce, y compris celles qui ont trait à la production et au traitement des demandes et autres documents, aux communications avec l’OPIC et d’autres parties, à la renonciation aux droits et au remboursement de ceux-ci, à la modification des demandes (y compris enfin l’autorisation d’apporter des modifications à une marque de commerce, à condition qu’elle n’ait pas été annoncée et qu’elle demeure « essentiellement » la même), et à la possibilité pour les requérants et autres personnes représentées par un agent de marques de commerce de produire certains documents et de payer certains droits. En outre, il existe de nouvelles exigences concernant la description des marques de commerce, les changements aux procédures d’opposition et l’annulation pour non-emploi, ainsi que des règles plus rigoureuses concernant la protection et les objections à l’égard d’indications géographiques. Tous les renseignements concernant les procédures prévues dans le Protocole de Madrid sont énoncés dans le Règlement.

De nombreux énoncés de pratique conçus pour fournir des lignes directrices sur les nouvelles procédures en vigueur après la date d’entrée en vigueur ont été rédigés, et d’autres le seront prochainement. L’un des nouveaux changements permet d’informer l’OPIC de revendications relatives aux droits de tiers pendant l’examen des demandes, comme l’existence de demandes ou enregistrements antérieurs, ou l’emploi de marques déposées dans les descriptions de produits/services. Actuellement, l’OPIC ne tient pas compte des communications au sujet d’une demande, sauf si elles proviennent du requérant ou de son agent, à moins qu’elles n’aient été produites dans le cadre d’une procédure d’opposition. CONSEIL : Envisagez le recours à des services de veille pour les demandes produites, puisque cette nouvelle procédure pourrait éviter les procédures d’opposition.

Il existe des dispositions transitoires, ce qui vient compliquer les choses étant donné qu’il y a aujourd’hui plusieurs instruments législatifs qui modifient la Loi sur les marques de commerce. L’un d’eux vient tout juste d’être introduit à la fin du mois d’octobre 2018. En plus de l’allègement du fardeau relatif aux déclarations d’emploi et des prolongations de délai connexes, les points suivants s’appliquent :

  1. Le nouveau critère d’examen fondé sur le caractère distinctif s’appliquera à toutes les demandes en instance, et pas seulement à celles produites après la date d’entrée en vigueur. Cela touchera les demandes qui ont déjà fait l’objet d’un examen, mais qui n’ont pas encore été approuvées. Il existe déjà plusieurs milliers de demandes dans cette situation, et on s’attend à ce qu’il y en ait davantage d’ici la date d’entrée en vigueur.
  2. Les motifs d’opposition actuels s’appliqueront aux demandes annoncées avant la date d’entrée en vigueur, y compris les questions relatives aux motifs techniques de dépôt qui n'existeront plus après la date. Toute demande faisant maintenant l'objet d'une opposition, ainsi que les demandes publiées avant la date d’entrée en vigueur, peuvent faire l'objet d'une opposition pour les motifs en vigueur, même si la période d'opposition expire après la date d’entrée en vigueur. Les demandes publiées après la date d’entrée en vigueur peuvent faire l’objet d’une nouvelle liste de motifs, incluant le fait que le requérant n’utilisait pas et n’avait pas l’intention d’utiliser sa marque avec les produits ou services liés.
  3. De nouvelles périodes pour remédier à un défaut s’appliqueront, mais si un avis de défaut est reçu avant la date d’entrée en vigueur, l’échéance de cet avis s’appliquera.

Pour la suite, on espère que l’incidence des modifications qui entreront en vigueur en juin prochain ne fera pas que simplifier les procédures de production de demandes, mais encouragera également un plus grand nombre d’entreprises à produire des demandes d’enregistrement de marques de commerce au Canada et à l’étranger. Cependant, étant donné les procédures de production de demandes simplifiées et l’élimination de l’emploi comme exigence pour l’enregistrement, il existe désormais un risque de comportements parasitaires (« troll ») ou de squattage, qui est déjà largement présent. Bien que les modifications apportées à la Loi sur les marques de commerce ne crée pas littéralement un système axé sur la priorité au premier déposant, être proactif dans la protection de vos marques peut vous éviter d’avoir à contester des tiers qui auraient empiété indûment sur nos droits. Enfin, les propriétaires de marques doivent s’attendre à davantage de changements. Le libellé de l’Accord États-Unis-Mexique-Canada et celui du projet de loi C-86, un projet de loi omnibus d’exécution de mesures budgétaires introduit en octobre 2018, prévoyant des modifications à des douzaines de lois et règlements (y compris toutes les lois en matière de PI), promettent d’autres changements au droit et à la pratique dans le domaine des marques de commerce. On ne sait toutefois pas à quel moment ces changements surviendront. Bereskin & Parr vous en informera dès que d’autres renseignements seront accessibles.

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
Cynthia Rowden
R. Scott MacKendrick
Tamara Céline Winegust
 
In association with
Related Topics
 
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Compliance
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions