Canada: Croyances Spirituelles Autochtones - La Cour Suprême Du Canada Précise La Portée De La Protection De La Liberté De Religion Conférée Par La Charte

Last Updated: November 20 2017
Article by Dani Bryant and Zach Romano

Le 2 novembre 2017, la Cour suprême du Canada a rejeté l'appel de la nation Ktunaxa dans l'affaire Ktunaxa Nation c. Colombie-Britannique (Forests, Lands and Natural Resource Operations), 2017 CSC 54. Cette décision porte sur la nature et la portée du droit à la liberté de religion en lien avec un lieu et, plus particulièrement, sur la manière dont ce droit doit être interprété dans le contexte d'une Première nation ayant des liens spirituels avec un lieu sacré et cherchant à empêcher un projet d'aménagement sur ce lieu. La Cour suprême a statué que, même si les croyances spirituelles autochtones ont droit à la protection conférée par les dispositions de la Charte canadienne des droits et libertés sur la liberté de religion, cette protection ne s'étend cependant pas aux terres revêtant une importance spirituelle.

Résumé

  • Les Ktunaxa demandaient à la Cour de protéger l'objet de leur religion (l'Esprit de l'Ours Grizzly) plutôt que leur capacité d'avoir et de manifester des croyances religieuses, mais la Cour suprême a statué à la majorité que la revendication des Ktunaxa ne s'inscrivait pas dans les limites de la liberté de religion reconnue à l'alinéa 2a) de la Charte.
  • La Cour suprême a confirmé que le processus de consultation et d'accommodement suivi était conforme à la norme du caractère raisonnable, même si le ministre n'a pas réussi à s'entendre avec les Ktunaxa sur la manière de tenir compte des droits revendiqués.

Contexte

Les Ktunaxa forment un groupe autochtone dont le territoire traditionnel occupe, selon leur description, environ 70 000 kilomètres carrés dans les vallées des rivières Kootenay et Columbia, ainsi que dans certaines régions des chaînes de montagnes Purcell et Selkirk et des Rocheuses de ce qu'on appelle aujourd'hui la Colombie-Britannique, l'Alberta, le Montana, l'Idaho et l'État de Washington, et ce, depuis une époque antérieure aux premiers contacts avec les Européens.

Le Jumbo Glacier Resort est une station de ski de la vallée Jumbo située dans un secteur, appelé le Qat'muk, se trouvant à l'intérieur du territoire traditionnel revendiqué par les Ktunaxa. Les Ktunaxa affirment que le Qat'muk, situé à environ 50 kilomètres à l'ouest d'Invermere (Colombie-Britannique), est un lieu sacré d'une grande importance pour les Ktunaxa, car cette région abrite l'Esprit de l'Ours Grizzly.

Durant le processus d'autorisation et de consultation relatif au projet de station de ski, qui a commencé en 1991 et s'est échelonné sur une période de 20 ans, plusieurs modifications ont été apportées au plan d'aménagement de la station afin de tenir compte des intérêts des Ktunaxa, notamment une réduction de 60 % de la superficie occupée par la station et des mesures visant à réduire les répercussions du projet sur les grizzlys.

En 2009, vers la fin du processus de consultation, les Ktunaxa ont fait savoir au ministre que leurs croyances religieuses ne pouvaient faire l'objet d'aucun accommodement parce qu'elles interdisaient toute construction permanente destinée aux humains à l'intérieur du Qat'muk, qui abrite l'Esprit de l'Ours Grizzly. De l'avis des Ktunaxa, si l'aménagement projeté était autorisé, l'Esprit quitterait le Qat'muk; les membres de cette Première nation seraient alors privés de ses conseils spirituels et leurs rites et leurs chants associés à l'Esprit perdraient tout leur sens.

Après l'échec des tentatives de consultation subséquentes, le ministre a décidé que les consultations menées étaient suffisantes et a approuvé un accord-cadre d'aménagement (« ACA ») entre Glacier Resorts Ltd. et le ministre des Forêts, des Terres et des Ressources naturelles de la Colombie-Britannique.

En 2012, les Ktunaxa ont intenté une procédure de contrôle judiciaire de la décision du ministre, en faisant valoir que ce dernier avait manqué à son obligation de consultation et d'accommodement et que sa décision portait atteinte à leur liberté de religion garantie par l'alinéa 2a) de la Charte canadienne des droits et libertés (la « Charte »).

Le juge en chambre a rejeté la requête en contrôle judiciaire des Ktunaxa en affirmant que l'alinéa 2a) protège l'individu contre la coercition ou la contrainte exercée par l'État, mais pas contre une « perte subjective de sens » d'une religion en l'absence de coercition ou de contrainte, et que la consultation avait été raisonnable.

La Cour d'appel a rejeté l'appel, mais a statué que le critère approprié pour l'interprétation de l'alinéa 2a) était de déterminer si « la perte de sens subjective [entravait] d'une manière plus que négligeable ou insignifiante la dimension collective du droit reconnu à l'alinéa 2a) » et que cette disposition n'allait pas jusqu'à restreindre, au nom de la préservation d'un sens religieux subjectif, la conduite d'autres personnes qui ne partagent pas cette croyance.

Arrêt de la Cour suprême du Canada

La Cour suprême du Canada a rejeté le pourvoi des Ktunaxa quant aux deux moyens d'appel.

(a) Violation de la Charte

À la majorité, dans des motifs rédigés par la juge en chef McLachlin, la Cour a conclu que la revendication ne relève pas de l'alinéa 2a) de la Charte (liberté de conscience et de religion), car cette disposition protège la liberté d'avoir des croyances religieuses et celle de manifester ces croyances. L'alinéa 2a) ne protège ni l'« objet des croyances » ou le « point de mire spirituel du culte », comme l'Esprit de l'Ours Grizzly, ni le sens spirituel subjectif qui peut en être dégagé.

De l'avis de la Cour, pour statuer sur le degré de protection dont devrait bénéficier un esprit, comme les Ktunaxa le lui demandaient, les tribunaux seraient obligés d'évaluer la teneur et le bien-fondé des croyances religieuses, ce qui serait incompatible avec les principes fondamentaux de la liberté de religion.

Motifs concordants

Sur la question de savoir si la revendication des Ktunaxa relève de l'alinéa 2a), la Cour est partagée. De l'avis des juges Moldaver et Côté, l'alinéa 2a) vise non seulement à protéger la liberté d'avoir une croyance et de la manifester en se livrant à des pratiques religieuses, mais aussi à empêcher que des croyances et des pratiques spirituelles perdent tout leur sens.

Toutefois, appliquant l'arrêt Doré c. Barreau du Québec, 2012 CSC 12, les juges de la majorité ont statué que la décision était raisonnable et qu'elle était le fruit d'une mise en balance proportionnée du droit reconnu à l'alinéa 2a) et des objectifs confiés par la loi au ministre, y compris l'aliénation des terres de la Couronne dans l'intérêt du public. Ils ont reconnu que permettre aux Knutaxa d'opposer leur veto à l'aménagement du territoire en question reviendrait dans les faits à leur donner le pouvoir d'interdire à autrui de construire des installations permanentes sur plus de 50 kilomètres carrés de terres publiques, ce qui correspond à un intérêt propriétal considérable.

(b) Obligation de consulter et d'accommoder

À l'unanimité, la Cour suprême a reconnu que le processus de consultation et d'accommodement suivi était conforme à la norme du caractère raisonnable et que le ministre n'avait pas manqué à son obligation de consultation et d'accommodement, même s'il n'avait pas réussi à s'entendre avec les Ktunaxa sur la manière de tenir compte des droits qu'ils revendiquent.

La Cour suprême s'est montrée critique à l'égard de l'objet sous-jacent de la requête présentée par les Ktunaxa. De l'avis de la Cour, les Ktunaxa lui demandaient en fait un jugement déclarant leurs droits ancestraux sur un lieu sacré. Un tel jugement déclaratoire ne peut être rendu que dans le cadre d'un procès en bonne et due forme où toute la preuve serait présentée. Un jugement déclaratoire de cette nature ne peut être rendu dans le contexte d'une demande de contrôle judiciaire d'une décision administrative d'approuver un aménagement.

En ce qui concerne le processus de consultation lui-même, la Cour suprême a encore une fois critiqué la position adoptée par les Ktunaxa. S'il ressort du dossier que le ministre a bel et bien mené des consultations approfondies, les Ktunaxa ont cependant demandé que soit interdite toute construction permanente, ce qui revenait à pouvoir opposer leur veto au projet. Compte tenu des circonstances, la Cour a réitéré ce qu'elle avait déjà affirmé dans l'arrêt Haida :

« L'article 35 ne confère pas aux demandeurs insatisfaits un droit de veto. S'il y a eu consultation adéquate, le projet peut aller de l'avant sans consentement. »

La Cour précise cependant qu'il est toujours possible d'obtenir une injonction pour retarder l'exécution du projet, laissant ainsi la porte ouverte, pour les Ktunaxa, à un recours visant à faire établir leurs droits sur le Qat'muk aux termes de l'article 35 dans le cadre d'une procédure distincte.

Conclusion

Cette décision vient préciser que, même si les croyances spirituelles autochtones sont protégées par la Charte, cette protection ne s'étend pas aux terres revêtant une importance spirituelle ou aux lieux sacrés. Par ailleurs, les motifs de la Cour suprême font ressortir les trois enseignements clés suivants dont les groupes autochtones et les acteurs de l'industrie devront tenir compte à l'avenir relativement à de telles revendications :

  • Comme tout autre système de croyances, les croyances sacrées autochtones sont de nature religieuse et peuvent bénéficier de la protection accordée par l'alinéa 2a) de la Charte (et non pas uniquement de celle conférée par l'article 35), mais l'alinéa 2a) ne protège pas l'objet des croyances (en l'espèce, le lieu appelé « Qat'muk »).
  • En ce qui concerne les droits qui n'ont pas été établis, l'article 35 confère un droit à un processus, et non pas un droit à un résultat particulier ou un droit de veto.
  • Une demande de contrôle judiciaire n'est pas le forum approprié pour obtenir un jugement déclaratoire concernant la validité de la revendication d'un lieu sacré et des pratiques spirituelles qui y sont associées; tant qu'une telle revendication n'aura pas été validée à l'issue d'un procès, le processus applicable est celui de la consultation, comme cela a été souligné dans l'arrêt Haida.

De plus, la Cour suprême a résumé succinctement en ces termes ses attentes à l'égard de toutes les parties participant au processus de consultation :

[81] Les étapes du processus de consultation peuvent être résumées ainsi :

  1. Initiation du processus de consultation dès que la Couronne a connaissance, réellement ou par interprétation, de l'existence possible d'un droit ancestral ou issu d'un traité et envisage de commettre un acte susceptible de lui porter préjudice;
  2. Détermination du niveau de consultation requis en fonction de la solidité à première vue de la revendication et de l'importance de l'effet préjudiciable potentiel sur l'intérêt autochtone;
  3. Consultation au degré approprié;
  4. S'il ressort de la consultation que cela est indiqué, prise en compte de l'intérêt autochtone jusqu'au règlement définitif de la revendication sous‑jacente.

Le résumé ci‑dessus des étapes du processus de consultation sert de guide pour aider les parties à garantir une consultation adéquate; il ne se veut pas un critère rigoureux ou une formule superficielle. Au bout du compte, il n'y a qu'une seule question à se poser : la consultation qui a eu lieu était elle réellement adéquate? [Nous soulignons.]

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
In association with
Related Topics
 
Related Articles
 
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Compliance
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions