Canada: Les brevets morts-vivants

Un client très actif dans le démarrage de nouvelles entreprises technologiques revenait d'un congrès aux États-Unis. Lui, et certains membres du CA d'une de ses startups, avaient assisté à une présentation donnée par des avocats américains spécialisés en brevet (des Patent attorneys). Voici le message véhiculé par ces avocats lors de cette présentation : « Il n'y a pas de raison de ne pas déposer vos demandes de brevet. Nous pouvons faire un dépôt provisoire pour seulement 500$. »

C'était une présentation relativement sérieuse et crédible. Cette affirmation aurait certainement piqué l'intérêt de toute personne ayant déjà effectué une démarche sérieuse de brevet avec un cabinet reconnu, mais ayant une connaissance limitée des détails.

Évidemment, ce serait fantastique si nous pouvions obtenir une bonne protection pour nos inventions pour aussi peu. Par contre, toute personne connaissant le taux horaire des Patent Attorneys, sans parler du taux de change, ne peut pas raisonnablement s'attendre à beaucoup de temps professionnel dans ces circonstances. Qu'en est-il exactement?

Si vous avez lu le titre de ce texte, vous devez vous douter qu'il y a anguille sous roche. En effet, aussi simple qu'elle puisse paraître, cette question en soulève d'autres qui font appel à des notions avancées dans le domaine. Qu'est-ce qu'une demande de brevet provisoire exactement? Quel est le lien entre une demande de brevet provisoire et une demande de brevet internationale? Comment pouvons-nous optimiser l'investissement en brevet pour en tirer le maximum de bénéfice?

La Convention de Paris

Un prérequis aux réponses à ces question est la connaissance de la Convention de Paris pour la protection de la propriété intellectuelle (Convention de Paris). On parle ici de LA convention internationale en propriété intellectuelle, définitivement un incontournable en stratégie de brevets.

En effet, sauf quelques conventions régionales, il n'y a pas, à l'heure actuelle, de procédure qui permette d'obtenir un brevet réellement international. Il faut éventuellement sélectionner les pays (et payer les gouvernements et agents de brevets locaux).

Il n'y a pas, à l'heure actuelle, de procédure qui permette d'obtenir un brevet réellement international.

La Convention de Paris sert, essentiellement, à permettre de réserver les droits internationaux en se basant sur un enregistrement de droit dans un premier pays. On parle de revendiquer une priorité, la priorité étant l'enregistrement initial. En matière de brevets, la priorité est une première demande de brevet, déposée dans un premier pays et les droits sont réservés pour un an. On appelle cette première demande de brevet la demande de brevet prioritaire.

À toutes fins pratiques, tous les pays du monde qui sont dotés d'un système de brevets sont signataires de cette convention et donc tenus d'adapter leurs lois en conséquence.

Pour être en instance internationale, donc, il suffit de déposer une demande de brevet dans un premier pays!

Pour être en instance internationale, il suffit de déposer une demande de brevet dans un premier pays.

Il y a un bémol important par contre. Même s'il y a de grandes ressemblances dans les systèmes de brevets à travers le monde, tous les pays n'ont pas les mêmes lois, règlements et jurisprudence. Ainsi, les exigences peuvent varier de façon significative d'un pays à un autre.

Exemples de différences nationales en brevets

Prenons comme premier exemple la façon dont différents pays peuvent traiter un scénario où les inventeurs ont dévoilé leur invention avant la priorité (et donc avant d'avoir déposé leur demande de brevet prioritaire). Une telle divulgation a lieu lorsque les détails (le secret) de l'invention est exposé publiquement, ce qui peut être le cas lorsqu'un produit est mis en vente, par exemple.

La majorité des pays du monde, et notamment la plupart des pays européens, fonctionnent en vertu du principe de la nouveauté absolue : on ne peut pas légalement y obtenir un brevet valide dans ce scénario. À la lumière du dévoilement de l'invention, l'invention n'est plus considérée comme répondant au critère de nouveauté, essentiel à la brevetabilité. Voilà pourquoi votre agent de brevets vous recommande de déposer votre demande de brevet avant de rendre votre invention publique.

Par contraste, le Canada, les États-Unis et certains autres pays exceptionnels, fonctionnent en vertu du principe de la période de grâce. Dans de tels pays, le dévoilement de l'invention n'est pas un frein critique à l'obtention du brevet, pour autant que le dépôt de la demande prioritaire ait eu lieu à l'intérieur d'une période de temps limitée suivant le dévoilement de l'invention.

Cette différence rend le principe de la nouveauté absolue, pourtant plus répandu dans le monde que celui de la période de grâce, contre-intuitif pour le Nord-Américain moyen.

Il y a d'autres différences significatives également. Par exemple, en cours d'examen, il peut devenir souhaitable de modifier les revendications. En Amérique du Nord, on peut habituellement ajouter des revendications sur des détails qui étaient explicitement décrits, voire seulement illustrés, dans la demande initiale. En Europe, la situation est plus complexe. Pour que de tels modifications ou ajouts soient acceptés ou considérés légalement valides, il peut être exigé que les détails en question aient été spécifiquement revendiqués dans la demande initiale, ou du moins identifiés explicitement comme étant une solution à un problème. Ainsi, toute personne souhaitant une protection en Europe doit se soucier non seulement de bien décrire son invention dans la demande de brevet, mais également de bien la revendiquer.

Toute personne souhaitant une protection en Europe doit se soucier non seulement de bien décrire son invention dans sa demande de brevet, mais également de bien la revendiquer.

Demande de brevet provisoire ou prioritaire?

Revenons au principe de revendiquer la priorité d'une demande de brevet déposée dans un premier pays en vertu de la Convention de Paris. Je vous avise tout de suite qu'en Amérique du Nord, on utilise souvent l'expression « demande de brevet provisoire » alors que l'expression « demande de brevet prioritaire » serait plus appropriée.

En Amérique du Nord, on utilise souvent l'expression « demande de brevet provisoire » alors que l'expression « demande de brevet prioritaire » serait plus appropriée.

L'expression « demande de brevet provisoire » vient de Provisional Application, un des types de demande de brevet prévue dans les règles sur les brevets aux États-Unis. En effet, une Provisional Application dure seulement un an, n'est pas examinée, ne requiert qu'un minimum de paperasse administrative et coûte significativement moins cher à présenter qu'une Non-Provisional Application. Une procédure comparable existe en Angleterre.

Au Canada, nous n'avons pas de procédure correspondante à celle du Provisional Application. Par contre, par le biais d'une entente bilatérale avec les États-Unis, les agents de brevets canadiens peuvent, du moment qu'ils soient enregistrés nationalement, demander leur droit de pratique aux États-Unis. Il devient donc tentant pour les agents de brevets canadiens de faire bénéficier à leurs clients de l'économie qui peut être obtenue par le biais de la procédure provisoire américaine.

Les inventeurs sont souvent pressés de déposer une demande de brevet.

En effet, les inventeurs et leurs entreprises sont souvent pressés de déposer une demande de brevet. Typiquement, ils arrivent à une étape où ils doivent divulguer leur invention pour pouvoir aller plus loin, mais comme ils ont été bien avisés par leur agent de brevets, ils ne veulent pas, ce faisant, faire l'acte irréparable d'abandonner leur droit d'obtenir un brevet dans la majorité des pays dans le monde. Il n'en demeure pas moins qu'ils en sont souvent relativement tôt dans la mise en marché et veulent limiter les dépenses, n'ayant à ce moment qu'une idée très incomplète de la valeur réelle de leur invention.

Le processus provisoire américain peut permettre de réduire les coûts initiaux.

Le processus provisoire devient alors intéressant car il peut permettre de réduire les coûts initiaux. En effet, le fait de déposer la demande de brevet prioritaire selon le processus provisoire, plutôt que, par exemple, selon le processus international en vertu du Traité de coopération en matière de brevets, peut permettre de repousser à plus tard des coûts associés aux taxes gouvernementales, à de la paperasse administrative et à la formalisation professionnelle des figures.

Ce qu'il vaut mieux ne pas repousser à plus tard

La pression sur les coûts pourrait en pousser certains à aller jusqu'à négliger la rédaction de la demande de brevet. Je parle ici d'une négligence qui ne se situe pas au niveau de la forme, mais du contenu. Par exemple, on pourrait vouloir économiser en demandant à notre agent de brevets de ne pas prendre le temps nécessaire pour bien poser toutes ses questions, faire les recherches requises pour obtenir tous les détails importants, bien exprimer ces détails importants dans la demande de brevet, ou encore de ne pas effectuer le travail fastidieux de décortiquer les réalisations en concepts plus généraux de différents niveaux d'abstraction, ce qui permet de faire une bonne structure de revendications.

La pression sur les coûts pourrait en pousser certains à aller jusqu'à négliger la rédaction de la demande de brevet.

Si une telle tentation vous habite, rappelez-vous :

  1. Que pour être internationale, votre demande de brevet prioritaire doit répondre aux normes légales de tous les pays visés.
  2. Que si la demande de brevet prioritaire n'est pas reconnue dans un pays donné, la date de priorité ne compte pas; la date qui compte est la date de dépôt national dans ce pays.
  3. Que si vous avez, comme plusieurs, montré un grand empressement à dévoiler votre invention immédiatement après la date de priorité, vous avez vraisemblablement dévoilé votre invention avant la date de dépôt national dans ce pays.
  4. Que si le pays en question, comme la majorité des pays du monde, fonctionne selon le principe de la nouveauté absolue, la divulgation de votre invention agit alors comme antériorité et devient opposable à l'obtention d'un brevet valide dans ce pays.

Échec et mat.

Ce genre de problème est d'autant plus sournois qu'il ne serait pas nécessairement soulevé par l'examinateur. Vous pourriez ainsi être très fier d'avoir obtenu votre brevet sans savoir qu'il s'agit, en fait, d'un brevet mort-vivant...


About Norton Rose Fulbright Canada LLP

Norton Rose Fulbright is a global law firm. We provide the world's preeminent corporations and financial institutions with a full business law service. We have 3800 lawyers and other legal staff based in more than 50 cities across Europe, the United States, Canada, Latin America, Asia, Australia, Africa, the Middle East and Central Asia.

Recognized for our industry focus, we are strong across all the key industry sectors: financial institutions; energy; infrastructure, mining and commodities; transport; technology and innovation; and life sciences and healthcare.

Wherever we are, we operate in accordance with our global business principles of quality, unity and integrity. We aim to provide the highest possible standard of legal service in each of our offices and to maintain that level of quality at every point of contact.

For more information about Norton Rose Fulbright, see nortonrosefulbright.com/legal-notices.

Law around the world
nortonrosefulbright.com

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
In association with
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Check to state you have read and
agree to our Terms and Conditions

Terms & Conditions and Privacy Statement

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd and as a user you are granted a non-exclusive, revocable license to access the Website under its terms and conditions of use. Your use of the Website constitutes your agreement to the following terms and conditions of use. Mondaq Ltd may terminate your use of the Website if you are in breach of these terms and conditions or if Mondaq Ltd decides to terminate your license of use for whatever reason.

Use of www.mondaq.com

You may use the Website but are required to register as a user if you wish to read the full text of the content and articles available (the Content). You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these terms & conditions or with the prior written consent of Mondaq Ltd. You may not use electronic or other means to extract details or information about Mondaq.com’s content, users or contributors in order to offer them any services or products which compete directly or indirectly with Mondaq Ltd’s services and products.

Disclaimer

Mondaq Ltd and/or its respective suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the documents and related graphics published on this server for any purpose. All such documents and related graphics are provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq Ltd and/or its respective suppliers hereby disclaim all warranties and conditions with regard to this information, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. In no event shall Mondaq Ltd and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use or performance of information available from this server.

The documents and related graphics published on this server could include technical inaccuracies or typographical errors. Changes are periodically added to the information herein. Mondaq Ltd and/or its respective suppliers may make improvements and/or changes in the product(s) and/or the program(s) described herein at any time.

Registration

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including what sort of information you are interested in, for three primary purposes:

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting.
  • To enable features such as password reminder, newsletter alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our information providers who provide information free for your use.

Mondaq (and its affiliate sites) do not sell or provide your details to third parties other than information providers. The reason we provide our information providers with this information is so that they can measure the response their articles are receiving and provide you with information about their products and services.

If you do not want us to provide your name and email address you may opt out by clicking here .

If you do not wish to receive any future announcements of products and services offered by Mondaq by clicking here .

Information Collection and Use

We require site users to register with Mondaq (and its affiliate sites) to view the free information on the site. We also collect information from our users at several different points on the websites: this is so that we can customise the sites according to individual usage, provide 'session-aware' functionality, and ensure that content is acquired and developed appropriately. This gives us an overall picture of our user profiles, which in turn shows to our Editorial Contributors the type of person they are reaching by posting articles on Mondaq (and its affiliate sites) – meaning more free content for registered users.

We are only able to provide the material on the Mondaq (and its affiliate sites) site free to site visitors because we can pass on information about the pages that users are viewing and the personal information users provide to us (e.g. email addresses) to reputable contributing firms such as law firms who author those pages. We do not sell or rent information to anyone else other than the authors of those pages, who may change from time to time. Should you wish us not to disclose your details to any of these parties, please tick the box above or tick the box marked "Opt out of Registration Information Disclosure" on the Your Profile page. We and our author organisations may only contact you via email or other means if you allow us to do so. Users can opt out of contact when they register on the site, or send an email to unsubscribe@mondaq.com with “no disclosure” in the subject heading

Mondaq News Alerts

In order to receive Mondaq News Alerts, users have to complete a separate registration form. This is a personalised service where users choose regions and topics of interest and we send it only to those users who have requested it. Users can stop receiving these Alerts by going to the Mondaq News Alerts page and deselecting all interest areas. In the same way users can amend their personal preferences to add or remove subject areas.

Cookies

A cookie is a small text file written to a user’s hard drive that contains an identifying user number. The cookies do not contain any personal information about users. We use the cookie so users do not have to log in every time they use the service and the cookie will automatically expire if you do not visit the Mondaq website (or its affiliate sites) for 12 months. We also use the cookie to personalise a user's experience of the site (for example to show information specific to a user's region). As the Mondaq sites are fully personalised and cookies are essential to its core technology the site will function unpredictably with browsers that do not support cookies - or where cookies are disabled (in these circumstances we advise you to attempt to locate the information you require elsewhere on the web). However if you are concerned about the presence of a Mondaq cookie on your machine you can also choose to expire the cookie immediately (remove it) by selecting the 'Log Off' menu option as the last thing you do when you use the site.

Some of our business partners may use cookies on our site (for example, advertisers). However, we have no access to or control over these cookies and we are not aware of any at present that do so.

Log Files

We use IP addresses to analyse trends, administer the site, track movement, and gather broad demographic information for aggregate use. IP addresses are not linked to personally identifiable information.

Links

This web site contains links to other sites. Please be aware that Mondaq (or its affiliate sites) are not responsible for the privacy practices of such other sites. We encourage our users to be aware when they leave our site and to read the privacy statements of these third party sites. This privacy statement applies solely to information collected by this Web site.

Surveys & Contests

From time-to-time our site requests information from users via surveys or contests. Participation in these surveys or contests is completely voluntary and the user therefore has a choice whether or not to disclose any information requested. Information requested may include contact information (such as name and delivery address), and demographic information (such as postcode, age level). Contact information will be used to notify the winners and award prizes. Survey information will be used for purposes of monitoring or improving the functionality of the site.

Mail-A-Friend

If a user elects to use our referral service for informing a friend about our site, we ask them for the friend’s name and email address. Mondaq stores this information and may contact the friend to invite them to register with Mondaq, but they will not be contacted more than once. The friend may contact Mondaq to request the removal of this information from our database.

Security

This website takes every reasonable precaution to protect our users’ information. When users submit sensitive information via the website, your information is protected using firewalls and other security technology. If you have any questions about the security at our website, you can send an email to webmaster@mondaq.com.

Correcting/Updating Personal Information

If a user’s personally identifiable information changes (such as postcode), or if a user no longer desires our service, we will endeavour to provide a way to correct, update or remove that user’s personal data provided to us. This can usually be done at the “Your Profile” page or by sending an email to EditorialAdvisor@mondaq.com.

Notification of Changes

If we decide to change our Terms & Conditions or Privacy Policy, we will post those changes on our site so our users are always aware of what information we collect, how we use it, and under what circumstances, if any, we disclose it. If at any point we decide to use personally identifiable information in a manner different from that stated at the time it was collected, we will notify users by way of an email. Users will have a choice as to whether or not we use their information in this different manner. We will use information in accordance with the privacy policy under which the information was collected.

How to contact Mondaq

You can contact us with comments or queries at enquiries@mondaq.com.

If for some reason you believe Mondaq Ltd. has not adhered to these principles, please notify us by e-mail at problems@mondaq.com and we will use commercially reasonable efforts to determine and correct the problem promptly.