Vietnam: Secteur de l'immobilier – Problèmes actuels et solutions pour l'investissement et les perspectives sur les principaux accords commerciaux CPTPP et EUVNFTA

A. INTRODUCTION

Le cadre juridique pour le secteur de l'immobilier au Vietnam est défini par la loi sur le commerce immobilier de 2014 (LREB), la loi sur les logements résidentiels de 2014 (LRH) (tous deux en vigueur depuis le 1er juillet 2015). La LREB est régi par le décret n ° 76/2015 / ND-CP, la LRH est respectivement guidé par le décret n ° 99/2015 / ND-CP. En outre, le décret n ° 01/2017 / ND-CP, attendu depuis longtemps, a été rendu public le 6 janvier 2017 et modifie trois décrets régissant la loi foncière de 2013.

Les dispositions des règlements mentionnés ont attiré plus d'investissement dans le marché immobilier au Vietnam. Ils ont réduit les obstacles à l'investissement et élargi l'accès aux propriétés au Vietnam.

B. ENJEUX

Cependant, tous les problèmes ne sont pas encore résolus.

1. Retard dans la délivrance du certificat d'utilisation des terres (LURC) pour les investisseurs étrangers

La délivrance du certificat de droit d'utilisation des terres aux étrangers est une exigence essentielle pour le développement de projets sur des terres achetées. L'article 75 du décret n ° 95/2015 prévoit l'obligation pour le Département de la construction de délivrer la "Liste des projets interdits de propriété étrangère". Cependant, la liste n'est pas encore publiée. Par conséquent, le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement s'abstient de délivrer des permis de conduire étrangers aux étrangers.

En conclusion, la Liste des projets interdits de propriété étrangère devrait être publiée dès que possible afin que les étrangers qui achètent des terres au Vietnam puissent obtenir le LURC et soient en mesure de développer leurs projets.

2. Que sont les « entreprises à capitaux étrangers » ?

La LREB, la loi foncière et la loi sur l'investissement de 2014 (LOI) régissent les « entreprises à capitaux étrangers ». Il reste des incertitudes sur ce terme.

La LREB ne fournit aucune définition des entreprises à capitaux étrangers. En outre, la loi foncière prévoit que les entreprises conjointes, les entreprises à capital 100% étranger et les entreprises vietnamiennes dont les étrangers achètent des actions, les fusionnent et les acquièrent sont considérées comme des entreprises à capitaux étrangers sans aucune indication quant au pourcentage de propriété. En vertu de la loi sur l'investissement, une organisation économique dont les investisseurs étrangers sont membres ou actionnaire doit être une entreprise à capitaux étrangers si la part de l'étranger dans l'organisation économique est égale à 51% ou plus. D'autre part, les organisations ayant des membres ou des actionnaires étrangers détenant moins de 51% ne sont pas classées comme des entreprises nationales en vertu de la Loi sur l'investissement.

Cependant, cette question est cruciale en raison du traitement différent des entreprises à capitaux étrangers et des entreprises nationales. Par exemple, les entreprises nationales peuvent transférer des droits d'utilisation des terres sous forme de division, alors que cela est interdit aux entreprises à capitaux étrangers.

En outre, le document n ° 386 / BXD-QLN (28 février 2017) publié par le Ministère de la construction indique que la LREB n'a pas besoin de fournir des dispositions relatives aux entreprises à capitaux étrangers comme l'a déjà fait la lettre d'intention. Cependant, le Document 386 n'indique pas que la LREB peut adopter la même définition d'entreprise à capitaux étrangers, le terme reste ambigu en vertu de la LREB.

3. Restrictions sur les sources de capital

En raison de la limitation des sources de capital pour le logement résidentiel par la LRH, les promoteurs étrangers ne peuvent plus obtenir de prêts auprès d'établissements de crédit offshore et d'institutions non-crédit. Cette mesure réduit la capacité et l'opportunité de lever des capitaux efficacement et la compétitivité pour les développeurs étrangers. Même si, il n'est pas nécessaire de limiter les possibilités de mobiliser des capitaux auprès de sources légitimes.

4. Changement des droits d'utilisation des terres en cas d'acquisition d'actions / d'apport en capital

L'article 2.27 du décret 01/2017 prévoit l'obligation pour les entreprises de céder des droits d'utilisation du sol ou d'enregistrer des changements dans le terrain et les biens attachés au terrain lorsqu'il y a un changement d'utilisateur foncier en cas d'acquisition d'actions ou de contribution droits d'utilisation inclus. En cas d'acquisition de terres, la terre reste toujours avec la même entreprise. De plus, le processus d'attribution peut imposer des obligations financières. Cette question peut entraîner des difficultés pour les investisseurs lorsqu'ils acquièrent des actions ou apportent du capital dans des entreprises.

5. Approbations d'investissement

L'approbation principale pour les développements résidentiels est une décision d'investissement de principe (IID) ou l'approbation de principe de l'investissement (IAA). En outre, un investisseur souhaitant établir une société au Vietnam a besoin d'un certificat d'enregistrement d'investissement (IRC).

a. Circonstances nécessitant un IID :

L'article 32 de la loi sur l'investissement régit l'exigence de l'IID qui ne s'applique qu'aux projets dans lesquels les promoteurs reçoivent des droits fonciers de l'État directement par attribution ou location de terres sans enchères, appels d'offres ou transferts. En outre, la loi foncière stipule que la seule façon dont les promoteurs peuvent recevoir des terres de l'État est d'attribuer ou de louer des terres. En conséquence, il est incertain de quelle manière le promoteur peut recevoir des terres par transfert.

b. Approbation de l'investissement pour la contribution en capital au titre des droits d'utilisation des sols:

Dans le cadre d'une coentreprise entre un investisseur national et un investisseur étranger pour développer des projets de logements résidentiels, l'investisseur national apportera du capital sous forme de droits d'utilisation des terres. Dans ce cas, l'IID n'est requis que dans les cas d'attribution ou de location de terrains par l'Etat sans appel d'offres ou transfert. Il n'est pas certain que l'IIA sera requis en cas d'appel d'offres ou de transfert.

En vertu de la loi sur la construction de 2014, le promoteur doit obtenir le permis de construction avant de pouvoir commencer le projet. Il n'est pas clair si l'IIA est nécessaire pour obtenir le permis de construire. Cette exigence pourrait entraîner un manque de capacité à mener le projet dans les cas où l'obtention de l'IIA a échoué.

D'un autre côté, si l'IID est requis, le développeur aura plus d'assurance en raison de la possibilité d'obtenir l'IID avant que le droit d'utilisation des terres soit apporté.

c. Contourner les approbations d'investissement

Comme mentionné ci-dessus, la Loi sur l'investissement fournit l'exigence de l'IRC en dehors de l'IID et de l'IIA. Pour les projets nécessitant l'IID, l'IRC sera automatiquement délivré après 5 jours ouvrables à compter de la délivrance de l'IID. Le contenu de l'IID est similaire à l'IRC et aucun document supplémentaire n'est nécessaire pour l'émission de l'IRC. Par conséquent, l'IRC n'est pas nécessaire lorsque le IID est émis.

Pour les projets nécessitant l'IIA, le développeur doit d'abord obtenir l'IRC, puis mettre en place l'entreprise avant d'obtenir l'IIA. Comme mentionné ci-dessus, le développeur est incapable de développer le projet dans les cas d'échec de l'obtention de l'IIA. En outre, l'IIA et l'IRC traitent avec les autorités et leurs approbations et l'IIA est délivré sur la base de l'approbation de planification au 1/500, de sorte que la nécessité de l'IRC n'est pas requise.

6. Contribution du capital sous forme de droit d'utilisation des terres

La loi foncière et la loi sur les entreprises de 2014 prévoient la possibilité de verser des droits d'utilisation des terres par des individus d'une terre à titre de capital à une entreprise pendant une certaine période.

En vertu de l'article 80 du décret no 43/2014 / ND-CP (15 mai 2014) relatif à l'orientation de la loi foncière, la contribution en capital sous forme de droits d'utilisation des terres prend fin en cas de décès du contributeur individuel. En conséquence, si le contributeur de capital est en train de disparaître, l'accord de contribution en capital sera résilié, ce qui affectera le LURC de l'entreprise et de ses droits d'utilisation des terres. D'autre part, la loi sur les entreprises de 2014 stipule que si une personne apporte des terres en tant que capital, l'entreprise aura le droit sur la terre.

Par conséquent, l'article 80 du décret no 43/2014 / ND-CP a causé de la confusion et de l'incertitude chez les promoteurs au cas où ils envisageraient de recevoir des droits d'utilisation des terres de particuliers.

7. Conduite d'affaires immobilières sur des terrains apportés en capital

En vertu de la Loi foncière, les entreprises à participation nationale et étrangère ont le droit de recevoir une contribution en capital sous forme de droits d'utilisation des terres. Cependant, il n'y a aucune disposition dans la LREB concernant les contributions en tant que capital pour les organisations et les individus. Par conséquent, les organisations n'ont pas le droit de recevoir une contribution en capital au titre des droits d'utilisation des terres pour développer des projets immobiliers. Cela provoque des inégalités et une concurrence déloyale dans le secteur immobilier.

C. PERSPECTIVES SUR LES PRINCIPAUX ACCORDS COMMERCIAUX CPTPP (TPP 11) ET EUVNFTA

En janvier 2017, le président américain Donald Trump a décidé de retirer les Etats-Unis de l'accord TPP. En novembre 2017, les membres restants du TPP se sont rencontrés lors des réunions de l'APEC et ont conclu à la promotion de l'actuel CPTPP (TPP 11) sans les États-Unis. L'accord doit être signé par tous les États membres au premier trimestre de 2018. Ensuite, il doit être ratifié dans chaque État membre avant d'entrer en vigueur.

Les effets du TPP 11 promettent de grands avantages pour le secteur immobilier au Vietnam. Le TPP 11 vise à éliminer les lignes tarifaires et les droits de douane entre les États membres sur certains biens et produits à 100%. Cela rendra le marché vietnamien plus attractif et pourrait inciter les entreprises étrangères à s'installer au Vietnam pour construire des entrepôts, des bureaux, installer des usines ou même investir dans le secteur immobilier car le marché devient plus dynamique avec le TPP.

Un autre accord commercial important est l'accord EUVNFTA entre l'Union européenne et le Vietnam. L'EUVNFTA offre une excellente opportunité d'accéder à de nouveaux marchés pour l'UE et le Vietnam. Cela aidera à apporter plus de capitaux au Vietnam. En outre, l'EUVNFTA stimulera les secteurs les plus économiques au Vietnam. Les établissements dans d'autres secteurs économiques au Vietnam auront un impact sur le secteur immobilier en raison de son association avec ces secteurs tels que la santé, la technologie ou l'éducation.

En outre, le Règlement des différends entre investisseurs et États (ISDS) garantira les normes les plus strictes de sécurité juridique, d'applicabilité et de protection pour les investisseurs. Nous alertons les investisseurs pour qu'ils utilisent ces standards! Nous pouvons vous conseiller sur la meilleure façon de le faire! Il va être appliqué dans le cadre du TPP 11 et de l'EUVNFTA. En vertu de cette disposition, pour les litiges liés aux investissements, les investisseurs ont le droit d'introduire des demandes d'indemnisation auprès du pays hôte au moyen d'un arbitrage international. La procédure d'arbitrage doit être rendue publique par souci de transparence dans les cas de conflit. En ce qui concerne le TPP, la portée de l'ISDS a été réduite en supprimant les références aux « accords d'investissement » et aux « autorisations d'investissement » suite à la discussion sur l'avenir du TPP lors des réunions de l'APEC les 10 et 11 novembre 2017.

D'autres titres sont assortis de l'Accord sur les marchés publics (GPA) qui fera partie du TPP 11 et de l'EUVNFTA.

Le GPA dans les deux accords, traite principalement de l'exigence de traiter les soumissionnaires ou les soumissionnaires nationaux avec du capital d'investissement et les soumissionnaires vietnamiens également quand un gouvernement achète des biens ou des demandes de service valant au-delà du seuil spécifié. Le Vietnam s'engage à publier en temps opportun les informations sur l'offre, à laisser suffisamment de temps aux soumissionnaires pour préparer et soumettre leurs offres, maintenir la confidentialité des offres. Le GPA dans les deux accords exige également que ses Parties évaluent les offres sur la base de principes objectifs et équitables, évaluent et attribuent les offres uniquement sur la base des critères énoncés dans les avis et les documents d'appel d'offres, créent un régime efficace pour les plaintes et règlement des différends.

Cet instrument assurera une concurrence loyale et des projets de développement de qualité et efficaces.

D. CONCLUSION

Les problèmes mentionnés affectent la compétitivité dans le secteur immobilier. Les restrictions données, les obligations supplémentaires pour les investisseurs étrangers, l'absence de directives claires sur les règlements d'application constituent des obstacles pour les investisseurs qui cherchent à investir dans ce secteur au Vietnam. Compte tenu des engagements du gouvernement à assurer la croissance et les problèmes mentionnés ci-dessus, il est nécessaire de créer des lignes directrices claires pour éliminer la confusion pour les investisseurs et les acheteurs immobiliers. En outre, les principaux accords commerciaux à venir auront un impact important sur le développement du secteur immobilier au Vietnam. D'un autre côté, le gouvernement vietnamien doit encore améliorer l'environnement juridique pour assurer la mise en Suvre des accords.

Disclaimer: This Alert has been prepared and published for informational purposes only and is not offered, nor should be construed, as legal advice. For more information, please see the firm's full disclaimer.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
Some comments from our readers…
“The articles are extremely timely and highly applicable”
“I often find critical information not available elsewhere”
“As in-house counsel, Mondaq’s service is of great value”

Related Topics
 
Related Articles
 
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Compliance
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions