France: Bitcoin et autres cryptomonnaies : le casse-tete de l'imposition

Last Updated: 25 June 2018
Article by August & Debouzy

Dès 2014, la doctrine administrative a décidé d'encadrer le régime fiscal des gains issus d'opérations concernant les cryptomonnaies. Dans une décision du 26 avril 20181, le Conseil d'Etat a modifié ce régime fiscal très critiqué par les praticiens et les contribuables, en annulant partiellement la doctrine administrative.

Créé en janvier 2009, le Bitcoin est en passe de devenir monnaie courante. On estime en effet à près de 300.000 le nombre de transactions journalières effectuées en Bitcoin sur le système blockchaine.

Alors que le prix du Bitcoin a atteint des records en 2017, dont un pic historique à près de 20.000$ le 17 décembre 2017, son imposition est encore source d'hésitations.

Que sont les cryptomonnaies ?

Le Bitcoin, auquel il convient d'assimiler l'ether, le litecoin, le dogecoin et plus de milliers d'autres cryptomonnaies, est défini par l'administration fiscale comme « une unité de compte virtuelle, stockée sur un support électronique, permettant à une communauté d'utilisateurs d'échanger entre eux des biens et des services sans avoir à recourir à la monnaie légale »2.

La Cour de Justice de l'Union Européenne considère quant à elle qu'il s'agit d'un « type de monnaie numérique non règlementée, émise et vérifiée par ses développeurs et acceptée par les membres d'une communauté virtuelle spécifique »3.

Mais si les cryptomonnaies sont utilisées comme un mode de paiement virtuel et décentralisé, indépendant de toute banque centrale, doivent-elles pour autant être juridiquement qualifiées de monnaies ?

Une nature juridique qui fait débat

Selon les termes de l'article L.111-1 du Code monétaire et financier « La monnaie de la France est l'euro ». Par conséquent, toute autre unité monétaire utilisée en France ne peut prétendre à la qualification de monnaie.

Les cryptomonnaies ne pourraient pas non plus être qualifiées de « monnaies électroniques » en ce qu'elles ne sont pas émises contre la remise de fonds, condition requise par l'article L.315-1 du même code4.

Dans sa décision du 26 avril 2018, le Conseil d'Etat a considéré, sur le fondement de l'article 516 du code civil qui indique que « Tous les biens sont meubles ou immeubles », que les Bitcoins sont des biens meubles incorporels puisqu'il ne relèvent pas de la catégorie des biens immeubles5.

Cryptomonnaies et impôt sur le revenu

Quelles sont les opérations taxables ?

La doctrine administrative pose le principe selon lequel les gains issus de cryptomonnaies sont imposables, quelle que soit la nature des biens ou valeurs contre lesquels lesdites cryptomonnaies sont échangées6.

L'imposition résulte donc de l'échange contre une monnaie (euros, dollars etc.), mais aussi de l'achat de biens ou services payés avec des cryptomonnaies. Dans ce cas, le gain devra être déterminé par référence à la valeur en euros du bien acquis7.

La doctrine administrative ne précisait en revanche pas si l'échange de cryptomonnaies contre d'autres cryptomonnaies constitue une opération taxable.

Selon nous, cette interrogation est désormais tranchée par l'affirmative dès lors que le Conseil d'Etat assimile l'échange de Bitcoin contre un autre bien meuble à une cession de Bitcoin8.

Cette position est toutefois contestable puisque, en l'absence d'un régime de sursis ou de report d'imposition dédié, les contribuables devraient s'acquitter d'un impôt sur une plus-value non perçue.

Le fait d'acheter et de conserver ses cryptomonnaies ne constitue en revanche pas un fait générateur d'imposition.

Comment sont imposés les gains à l'impôt sur le revenu ?

Dans sa doctrine administrative du 11 juillet 2014, l'administration fiscale considère que les gains tirés de la cession de cryptomonnaies à titre occasionnel relève de la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC) tandis que la cession de cryptomonnaies à titre habituel relève de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC)9.

Selon le Conseil d'Etat les opérations de cession à titre occasionnel relèvent en revanche du régime des plus-values sur biens meubles prévu à l'article 150 UA du code général des impôts. Seule exception, les opérations de cession à titre occasionnel intervenant dans le cadre d'une activité de « minage »10 (i.e. activité de création de cryptomonnaies) qui continuent de relever des BNC.

Le Conseil d'Etat a confirmé le rattachement des opérations de cession à titre habituel à la catégorie d'imposition des BIC.

  • Appréciation du critère occasionnel ou habituel de l'activité

L'administration fiscale ne donne aucune définition de ce qu'il convient d'entendre par exercice à titre occasionnel ou exercice à titre habituel. Elle indique simplement que l'appréciation de ce critère occasionnel/habituel doit être faite au cas par cas en tenant compte, notamment, des délais séparant les dates d'achat et de revente, du nombre de cryptomonnaies vendues et des conditions de leur acquisition11.

Le montant du revenu généré par l'achat revente de cryptommonaies et sa proportion au regard des autres revenus du contribuable constituent également des indices auxquels l'administration fiscale devrait être particulièrement attentive.

La décision du Conseil d'Etat susvisée n'apporte pas de précision sur ce point.

  • Taux d'imposition des gains soumis au régime d'imposition des plus-values sur biens meubles

Selon le régime d'imposition des plus-values sur biens meubles, la plus-value est soumise à l'impôt sur le revenu au taux forfaitaire de 19%, auquel s'ajoutent les prélèvements sociaux au taux de 17,2% et, le cas échéant, la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus au taux de 3 ou 4% : soit une imposition maximale au taux de 40,2%.

En outre, ce régime accorde un abattement de 5% par applicable sur la plus-value brute à compter de la 3ème année de détention et exonère d'imposition les plus-values lorsque le prix de cession est inférieur ou égal à 5.000 €12.

Ce régime présente toutefois l'inconvénient de ne pas permettre l'imputation des moins-values13.

L'impôt sur les plus-values réalisées lors de la cession d'un bien meuble qui n'est constatée ni par un acte notarié, ni par un acte sous seing privé enregistré, doit être déclaré et payé au service des impôts du domicile du vendeur dans le mois suivant la cession14.

  • Taux d'imposition des gains soumis au barème progressif dans la catégorie des BNC ou des BIC

Que les gains relèvent des BNC (activité occasionnelle de minage) ou des BIC (activité exercée à titre habituel), le bénéfice net sera soumis à l'impôt sur le revenu selon le barème progressif dont le taux marginal d'imposition est fixé à 45%, auquel s'ajouteront les prélèvements sociaux sur les revenus d'activité au taux de 17,2% et, le cas échéant, la contribution exceptionnelle sur les hauts revenus au taux de 3 ou 4% : soit une imposition totale pouvant s'élever à 66,2%.

A partir de quelle date le régime fiscal issu de la décision du Conseil d'Etat est-il applicable ?

Seuls les gains de cessions réalisées à titre occasionnel après le 26 avril 2018, date de la décision du Conseil d'Etat, seront imposés selon le régime d'imposition des plus-values sur biens meubles.

Le Conseil d'Etat et la doctrine administrative considèrent en effet que l'annulation d'une instruction administrative n'emporte pas d'effet rétroactif et ne vaut donc que pour l'avenir15.

Il en résulte que les contribuables pour lesquels le régime fiscal prévu par la doctrine administrative est plus favorable que celui résultant de la décision du Conseil d'Etat (i.e. les contribuables soumis à un taux d'imposition marginal inférieur à 19% et les contribuables susceptibles de bénéficier du régime « micro BNC » et de l'abattement de 34% applicable sur le prix de cession) pourront continuer à s'en prévaloir si les opérations de cession sont intervenues avant le 26 avril 2018.

Cryptomonnaies et transmission

A ce jour, l'administration fiscale a expressément prévu que les cryptomonnaies doivent être soumises aux droits de mutation par décès dès lors qu'elles composent le patrimoine du défunt au jour de son décès16.

De la même manière, la donation de cryptomonnaies se verrait également imposée. Cette position se trouve renforcée par la décision du Conseil d'Etat précitée qui qualifie les cryptomonnaies de biens meubles incorporels.

Cryptomonnaies et TVA

L'administration fiscale française ne s'est pas prononcée sur la question de la TVA.

La CJUE, dans sa décision du 22 octobre 2015 précitée, a quant à elle jugé que « l'article 135, parapgraphe1n sous e), de la directive TVA doit être interprété en ce sens que des prestations de services, telles que celles en cause au principal, qui consistent en l'échange de devises traditionnelles contre des unités de la devise virtuelle « bitcoin » et inversement, effectuées contre le paiement d'une somme correspondant à la marge constituée par la différence entre, d'une part, le prix auquel l'opérateur concerné achète les devises et, d'autre part, le prix auquel il les vend à ses clients, constituent des opérations exonérées de TVA, au sens de cette disposition ».

Il s'agissait d'une activité de change de bitcoins contre des couronnes suédoises. La juridiction suédoise a déféré à la CJUE la question de savoir si le change de bitcoin contre une monnaie légale constitue une prestation de services effectuée à titre onéreux et si, dans l'affirmative, ces opérations sont exonérées ou non.

L'échange d'euros contre des bitcoins n'est donc pas soumis à TVA selon la CJUE puisqu'il est assimilé à une transaction financière.

Toutefois, dans le cas où une commission serait prélevée sur la vente de cryptomonnaies, elle devrait être qualifiée de prestation de services et serait ainsi soumise à TVA.

Footnotes

1 CE, 26 avril 2018, n°417809

2 BOI-BNC-CHAMP-10-10-20-40 §1080

3 CJUE, 22/10/2015, n°C-264/14, Skatterverket c/David Hedqvist

4 L'article L.315-1 du code monétaire et financier prévoit que : « La monnaie électronique est une valeur monétaire qui est stockée sous une forme électronique, y compris magnétique, représentant une créance sur l'émetteur, qui est émise contre la remise de fonds ... et qui est acceptée par une personne physique ou morale autre que l'émetteur de monnaie électronique ».

5 CE, 26 avril 2018, n°417809 §13

6 BOI-BNC-CHAMP-10-10-20-40 §1080

7 BOI-BNC-CHAMP-10-10-20-40 §1080

8 CE, 26 avril 2018, n°417809 §14

9 BOI-BICCHAMP- 60-50 n°730 ; BOI-BNC-CHAMP-10-10-20-40 §1080

10 L'activité de minage est une activité de « création » de cryptomonnaies. Un contribuable peut en effet faire partie d'une communauté de « mineurs » et mettre en commun son matériel informatique afin de contribuer à la validation de blocs de transactions de cryptomonnaies de manière automatique et décentralisée. Il est alors rémunéré par l'attribution gratuite de nouvelles cryptomonnaies générées par le protocole de validation.

11 BOI-BNC-CHAMP-10-10-20-40 §1080

12 Article 150 VC du Code général des impôts

13 Article 150 VD du Code général des impôts

14 Articles 150 VH et 150 VG du Code général des impôts

15 CE, 8 mars 2013, n°353782 ; BOI-SJ-RES-10-10-10 §405

16 BOI-ENR-DMTG-10-10-20-10 n°10

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
Some comments from our readers…
“The articles are extremely timely and highly applicable”
“I often find critical information not available elsewhere”
“As in-house counsel, Mondaq’s service is of great value”

Related Topics
 
Related Articles
 
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Compliance
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions