Canada: Nouveaux délais fédéraux pour l'approbation des projets énergétiques

Le gouvernement fédéral a proposé de nouvelles règles controversées visant à régir l'approbation de projets, y compris bon nombre de grands projets énergétiques. Ces nouvelles règles pourraient mettre en jeu le rythme et l'orientation des projets de développement du secteur de l'énergie au Canada.

  • Le projet de loi C 69 prévoit un nouveau processus d'évaluation d'impact en 5 étapes qui pourrait facilement prendre plus de 5 ans à conduire à bon terme.
  • Les propositions fédérales visent à faire en sorte que les phases réglementaires du processus d'évaluation d'impact soient achevées dans un délai d'environ 2 ans et demi, ou plus ou moins 30 mois.
  • D'autres portions du processus, qui relèvent des promoteurs de projets, devraient être menées à bien dans un délai supplémentaire de 3 ans, ou plus ou moins 36 mois.
  • Le respect de ces délais dépendra probablement de la volonté du gouvernement fédéral à observer et à appliquer les délais prévus par la loi plutôt qu'à les suspendre ou à les prolonger.

Nouveaux délais fédéraux

Depuis les dix à vingt dernières années, les processus d'examen fédéraux des grands projets énergétiques1 sont de plus en plus longs, controversés et imprévisibles. Le gouvernement fédéral a donc adopté une série de mesures destinées à contrôler la durée de ces examens. Ces mesures comprennent des lignes directrices, des instructions et des normes de service informelles et, depuis peu, des délais formels prévus par la loi visant à régir l'examen de projets2.

Le projet de loi C 69 impose lui aussi des délais légiférés qui cherchent à limiter la durée des examens fédéraux. Il introduit par ailleurs le processus d'évaluation d'impact proposé par le gouvernement fédéral. Les délais prévus par la loi et leur bien fondé sont expliqués dans le document de consultation sur les délais de 20183 :

Afin d'assurer la prévisibilité et la clarté pour les groupes autochtones, les provinces, les intervenants et le public, les échéanciers de chaque phase des évaluations fédérales seraient fixés par la loi. Une clarté relativement aux conditions de suspension des délais permettrait d'améliorer l'efficacité et la prévisibilité des échéanciers.4

En réponse aux commentaires reçus sur le document de consultation sur les délais, le gouvernement fédéral a publié un guide technique détaillé5 qui explique mieux les différentes phases de son processus d'évaluation d'impact proposé et surtout les délais envisagés. Selon le guide technique, le processus d'évaluation d'impact fédéral comptera cinq phases. Il sera géré par la nouvelle Agence canadienne d'évaluation d'impact, ou par une commission en ce qui concerne les projets complexes et controversés. Le tableau qui suit présente les phases du processus d'évaluation d'impact et les délais correspondants prévus par la loi :

Phase

Délai
(en jours)

 

 

Agence

Commission

 

Planification en amont

180

180

Étude d'impact

-

-

Évaluation d'impact

300

600

Prise de décision

30

90

Suivi

 

-

 

 

-

 

 

510

870

Phase 1 : Planification en amont

La planification en amont est la première étape du processus d'évaluation d'impact. Elle commence par le dépôt de la description initiale du projet par son promoteur. À cette étape, des premières consultations sont menées auprès des parties intéressées, notamment les peuples autochtones visés. Parallèlement, les principaux impacts sont définis et leur étude est planifiée, puis il est déterminé si une évaluation d'impact complète et formelle sera nécessaire. La phase de planification en amont doit principalement servir à élaborer des lignes directrices adaptées relatives à l'étude d'impact, qui serviront à guider le promoteur dans l'établissement d'une étude d'impact formelle pour le projet proposé. Le guide technique indique (à la page 9) le délai applicable pour la phase de planification en amont :

La Loi sur l'évaluation d'impact propose un nouveau délai d'un maximum de 180 jours pour la phase de planification. La période commencerait lorsqu'un promoteur présente une description initiale du projet désigné à l'Agence et prendrait fin lorsque l'Agence transmet l'avis de lancement et fournit au promoteur des lignes directrices adaptées relatives à l'étude d'impact.

En réponse au document de consultation sur les délais, les promoteurs se sont dits préoccupés de cette nouvelle phase dans le processus d'examen de projets fédéral. En outre, il y a beaucoup à faire au cours du délai prévu de 180 jours. Les promoteurs craignent que, faute d'échéanciers stricts et précis pour chaque partie de la phase de planification en amont, le délai de 180 jours ne puisse être respecté de façon constante.

Phase 2 : Étude d'impact

Dans la phase 2 du processus, il revient au promoteur de faire une étude d'impact. Aucun délai fixe n'est prescrit, vraisemblablement en raison de l'absence quasi complète ou totale de réglementation ou de responsabilités fédérales dans ce domaine. Selon le guide technique (à la page 4), le promoteur « prend le temps dont il a besoin » pour produire l'étude d'impact, mais il doit la soumettre au plus tard 3 ans après la publication des lignes directrices adaptées relatives à l'étude d'impact. Cette phase prend fin lorsque l'étude d'impact du promoteur est déposée et l'Agence détermine que le promoteur a fourni tous les renseignements et études pertinents conformément aux lignes directrices adaptées relatives à l'étude d'impact (guide technique, page 12).

Le temps réellement nécessaire à l'établissement d'une étude d'impact n'est pas précisé dans le guide technique, mais les commentaires reçus des promoteurs suggèrent qu'il pourrait être très variable et atteindre jusqu'à 3 ans6. Le temps consacré par les promoteurs à l'établissement d'une étude d'impact dépendra, entre autres, des études de terrain exigées, de la quantité de renseignements techniques requis et de l'existence de formulaires ou de guides qui permettraient de produire commodément les renseignements les plus complexes avant la remise des lignes directrices adaptées relatives à l'étude d'impact.

Dans tous les cas, qu'il soit expéditif ou lent, ce processus ne rallonge pas vraiment l'examen d'un projet. Tout processus d'évaluation exige la collecte des données nécessaires à l'établissement d'une étude d'impact. Le promoteur doit prendre le temps de recueillir cette information quel que soit le mode d'évaluation du projet.

Phase 3 : Évaluation d'impact

L'évaluation d'impact aura lieu à la phase 3, qui s'effectue sous le contrôle et la direction de l'Agence pour la plupart des projets, mais qui devra être confiée à une commission dans le cas des projets complexes et controversés. C'est au cours de la phase d'évaluation d'impact que sont menées des consultations détaillées avec les peuples autochtones touchés par le projet et des activités favorisant la participation du public. L'évaluation d'impact doit être réalisée dans les 300 jours suivant la publication par l'Agence d'un avis confirmant qu'elle est satisfaite de l'étude d'impact déposée par le promoteur (guide technique, page 18). En ce qui concerne les évaluations d'impact de projets complexes et controversés effectuées par une commission, elles doivent être réalisées dans les 600 jours suivant la nomination des membres de la commission (guide technique, page 19).

L'évaluation d'impact se termine par l'établissement d'un rapport d'évaluation d'impact devant être présenté au ministre.

La nature du mode de participation du public à la phase d'évaluation d'impact est d'un intérêt particulier pour les promoteurs. Ils estiment généralement que les périodes de consultation publique, comme celles du Bureau d'évaluation environnementale de la Colombie Britannique ou de la Federal Energy Regulatory Commission des États Unis, sont plus raisonnables et rapides que certaines des procédures plus formelles déjà adoptées par l'Office national de l'énergie ou d'autres autorités. Il faudra vraisemblablement attendre la publication de règlements plus détaillés et la tenue des premiers examens de projets pour connaître la nature exacte du mode de participation du public.

Phase 4 : Prise de décision

Au cours de la phase 4, la décision d'approuver ou non un projet est prise par le ministre ou, s'il s'agit d'un projet complexe et controversé, par le Cabinet. Le guide technique indique (à la p. 24) que la décision du ministre doit être prise dans les 30 jours suivant l'affichage du rapport d'évaluation d'impact. Celle du Cabinet doit être prise dans les 90 jours suivant l'affichage du rapport.

Phase 5 : Suivi

Enfin, la phase 5 est celle du suivi, de la surveillance, de la conformité et de l'application de la loi. De nombreuses obligations relevant de cette phase seront généralement accomplies une fois la construction du projet achevée et tout au long du cycle de vie du projet. Toutefois, avant que le promoteur puisse commencer la construction, une surveillance doit impérativement être assurée après la prise de décision et pendant la phase de suivi pour garantir que les conditions préalables à la décision ont été respectées. Aucun délai précis n'a été fixé aux différentes étapes de cette phase de suivi. Selon le nombre de conditions, leur rigueur et le besoin de surveiller les autres étapes préalables à la construction, il pourrait s'écouler un an ou plus entre l'approbation formelle du projet et le début de sa construction7.

Observations

Le gouvernement fédéral a indiqué que les trois phases entièrement réglementées du système d'évaluation d'impact, soit la planification en amont, l'évaluation des impacts et la prise de décision, prendront de 510 à 870 jours. Plus ou moins 18 à 30 mois devraient donc être consacrés à la portion strictement réglementaire du processus.

Il faut toutefois ajouter à ce délai le temps nécessaire (jusqu'à 3 ans ou 36 mois) à l'établissement d'une étude d'impact respectant les exigences des lignes directrices, si bien qu'il pourrait s'écouler 5 ans ou plus (60 à 66 mois) entre le dépôt de la description initiale du projet et son approbation. Les étapes ultérieures à l'approbation du projet mais antérieures à sa construction, qui font largement partie de la phase de suivi et ne sont pas assujetties à un échéancier, entraîneront des délais supplémentaires.

Pour leur part, les promoteurs, en particulier l'Association nucléaire canadienne8, sont nombreux à considérer que les délais réglementaires de 5 ans applicables à une évaluation menée par une commission d'examen conjoint selon les propres estimations du gouvernement seront largement dépassés.

Il serait toutefois injuste de prétendre que le processus d'évaluation d'impact proposé allongera forcément beaucoup le délai nécessaire à l'approbation d'un projet. Les délais strictement réglementaires, estimés à environ 30 mois sous réserve de prolongations, correspondraient plus ou moins à ceux des autres autorités législatives et ne sont pas si différents de ceux prévus par la LCEE 2012. Quant à la période de plus ou moins 36 mois nécessaire à l'établissement d'une étude d'impact, on ne peut pas à strictement parler la considérer comme une étape supplémentaire dans le processus d'approbation. Les grands projets énergétiques exigent déjà la collecte de données et la réalisation d'analyses semblables, qu'on a toutefois tendance à faire avant le dépôt de la description initiale du projet, souvent même avant l'annonce de la décision de demander l'approbation des autorités.

Les commentaires sur le document de consultation sur les délais indiquent que certaines questions préoccupent particulièrement les promoteurs, notamment :

  • le processus et la durée de la phase de planification en amont;
  • le processus et la durée de l'établissement d'une étude d'impact;
  • la nature et la durée du mode de participation publique devant être suivi pendant la phase d'évaluation d'impact et la question de savoir s'il peut et pourra être conduit à bon terme de manière raisonnable, rapide et efficace;
  • la mesure dans laquelle le gouvernement fédéral respectera et appliquera les délais prévus sans invoquer une prolongation ou une suspension discrétionnaire.

Même si le projet de loi C 69 a passé l'étape de la troisième lecture à la Chambre et est actuellement à l'étude au Sénat, la consultation est loin d'être terminée. Avant sa fin, on peut s'attendre à ce que les promoteurs cherchent à faire préciser le plus possible :

  • les mécanismes garantissant que les processus adoptés par le gouvernement fédéral sont conçus et appliqués de manière à respecter les délais prévus par la loi;
  • les circonstances dans lesquelles les délais prévus par la loi peuvent être prolongés ou suspendus.

Dans leurs commentaires, plusieurs promoteurs ont aussi averti que le système d'évaluation d'impact envisagé, à moins d'être consciencieusement mis en place de manière à garantir le respect des délais légaux, pourrait avoir des répercussions sur la concurrence. Les pressions sont fortes pour qu'il soit garanti que, après la mise sur pied du système d'évaluation d'impact, les autorités fédérales suivent sans relâche les véritables calendriers établis selon le nouveau système pour les comparer à ceux produits sous le régime des lois des autres autorités législatives, applicables à des projets comparables ou concurrents.

Footnotes

1 On entend par « grands projets énergétiques » ceux qui devraient engendrer des coûts d'au moins 1 milliard de dollars. Voir REED, Kurtis, et collab. «  Timing of Canadian Project Approvals: A Survey of Major Projects  », Alberta Law Review, vol.  54, n°  2, 2016, p.  311350, p. 321.

2 Voir DRANCE, Jonathan, et coll. «  Federal Energy Project Reviews: Timelines in Practice.  », Energy Regulation Quarterly, vol.  6, n°  3 2018, septembre  2018. Voir en particulier l'exposé (aux pages 25 et 26) des diverses initiatives fédérales visant à imposer des échéanciers aux examens de projets, comme la Directive du cabinet sur l'amélioration du rendement du régime de réglementation pour les grands projets de ressources (2007); diverses normes de service examinées dans le cadre de la Vérification du Bureau de gestion des grands projets (2010); le Règlement établissant les échéanciers relatifs aux études approfondies (2010) et la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale (2012).

3  «  Document de consultation sur le Règlement concernant les exigences en matière de renseignement et de gestion des échéanciers  », Gouvernement du Canada,  19  avril  2018.

4 Timeline Consultation Paper; at page 6

5  «  Le nouveau système d'évaluation d'impact proposé  : Un guide technique  », Gouvernement du Canada,  14  août  2018.

6  «  CAPP Detailed Comments on Consultation Paper on Information Requirements and Time Management Regulations  », Association canadienne des producteurs pétroliers,  juin  2018, p.  4.

7 « Pipelines, Prices, and Promises: The story of western Canadian market access », IHS Markit, avril 2017. Voir en particulier l'exposé (page 9) à la rubrique « The process does not end with a permit ».

8 "Submission on Bill C-69 to the House of Commons Standing Committee on Environment and Sustainable Development.", Association nucléaire canadienne, 6 avril 2018, p. 2.

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
In association with
Related Topics
 
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Mondaq Sign Up
Gain free access to lawyers expertise from more than 250 countries.
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Industry
Mondaq Newsalert
Select Topics
Select Regions
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions