Canada: Douez c. Facebook: la Cour suprême du Canada confirme qu'une entreprise ne peut écarter par contrat l'application d'une loi locale en matière de vie privée

Le 23 juin 2017, la Cour suprême du Canada a rendu une décision portant sur le caractère exécutoire d'une clause d'élection de for dans les contrats en ligne qui influera considérablement sur les risques juridiques auxquels s'exposent les entreprises qui font du commerce électronique de détail. Dans l'affaire Douez c. Facebook, la Cour a rejeté la demande de Facebook qui visait à bloquer une action collective en Colombie-Britannique au motif que ses propres conditions d'utilisation précisaient que les actions en justice devaient être intentées en Californie. La majorité a statué qu'il ne devait pas être donné effet à cette clause étant donné l'inégalité du pouvoir de négociation entre les consommateurs et Facebook, sans compter l'importance des droits à la vie privée.

Contexte

Facebook, une entreprise américaine dont le siège est situé en Californie, exploite l'un des principaux réseaux sociaux au monde et tire la plus grande partie de ses revenus de la publicité. Douez est résidente de la Colombie-Britannique. En 2011, Facebook a lancé un nouveau produit publicitaire appelé « actualités sponsorisées » (Sponsored Stories). Ce produit utilisait le nom et la photo de certains de ses membres pour faire la publicité d'entreprises et de produits auprès des autres membres. Mme Douez a intenté en Colombie-Britannique une action dans laquelle elle alléguait que Facebook s'était servi de son nom et de son image sans son consentement pour faire de la publicité, contrevenant ainsi à la Privacy Act de la Colombie-Britannique. La demanderesse a également demandé la certification de son action en justice à titre d'action collective. Le groupe projeté englobe tous les résidents de la Colombie-Britannique dont le nom ou la photo a été utilisé dans une actualité sponsorisée, à savoir environ 1,8 million de personnes. Au stade préliminaire, Facebook a demandé la suspension de l'action en invoquant la clause d'élection de for et de désignation du droit applicable, qui stipule que tout différend doit être tranché en Californie. Cette clause figure dans les conditions d'utilisation de Facebook auxquelles acceptent de se conformer les utilisateurs lorsqu'ils adhèrent à Facebook. La juge de première instance a refusé de donner effet à la clause et a certifié l'action collective. La Cour d'appel de la Colombie-Britannique a infirmé la décision au motif que la clause d'élection de for de Facebook était exécutoire et que Mme Douez n'avait pas démontré l'existence de motifs sérieux de ne pas lui donner effet. La question de la certification est donc devenue théorique.

La Cour suprême du Canada a renversé la décision de la Cour d'appel de la Colombie-Britannique et conclu que clause d'élection de for n'était pas exécutoire. La décision majoritaire repose sur deux décisions écrites, que nous analysons ci-après.

Motifs des juges Karakatsanis, Wagner et Gascon

Les juges Karakatsanis, Wagner et Gascon, se prononçant au nom de la majorité, amorcent leur argumentaire en admettant que les clauses d'élection de for ont une raison d'être louable, qu'elles sont d'usage courant et qu'on leur donne couramment effet car elles confèrent aux opérations la certitude et la sûreté dérivées des principes fondamentaux du droit international privé que sont l'ordre et l'équité, ce qui fait écho aux opinions dissidentes de la juge en chef McLachlin et des juges Moldaver et Côté. Toutefois, les juges qui ont rendu la décision majoritaire ont déclaré que les tribunaux canadiens ne se contentent pas d'appliquer ces clauses comme n'importe quelles autres clauses puisqu'elles empiètent sur la fonction juridictionnelle de l'autorité judiciaire publique. En effet, ils ont pris en considération le fait que ces clauses ont pour effet de soustraire un litige à la fonction juridictionnelle des tribunaux d'une province tandis que l'exercice de cette fonction juridictionnelle dans chaque province sert le bien commun, puisque toute personne a le droit de saisir une cour de justice, et celle-ci a l'obligation de connaître de sa demande. Par conséquent, lorsqu'aucune loi n'a préséance sur elles, la démarche en deux étapes établie dans Z .I. Pompey Industrie c. ECU-Line N.V. s'applique pour décider s'il y a lieu ou non de donner effet à une clause d'élection de for et de suspendre l'action intentée malgré l'existence de celle-ci.

À la première étape du test, la partie qui demande la suspension doit établir que la clause est valide, claire et exécutoire et qu'elle s'applique à la cause d'action dont le tribunal est saisi. Selon les trois magistrats, la clause d'élection de for qui figure dans les conditions d'utilisation de Facebook est jugée exécutoire.

Le demandeur doit ensuite démontrer l'existence de motifs sérieux pour lesquels le tribunal ne devrait pas donner effet à la clause d'élection de for et suspendre l'action. À cette seconde étape de la démarche, le tribunal doit prendre en considération toutes les circonstances, y compris les inconvénients pour les parties, l'équité entre les parties et l'intérêt de la justice ainsi que l'intérêt public. Bien que ces considérations aient été interprétées et appliquées de manière restrictive dans le domaine commercial , les juges Karakatsanis, Wagner et Gascon ont estimé que le contexte commercial nécessitait que ces facteurs soient modifiés. Ils ont fondé leur raisonnement sur plusieurs jugements rendus par des tribunaux canadiens, anglais et australiens qui ont reconnu que le caractère exécutoire de la clause d'élection de for peut s'appliquer de façon différente selon le contexte contractuel. Ainsi, ils ont déterminé que les tribunaux devaient tenir compte des considérations d'intérêt public touchant l'inégalité flagrante du pouvoir de négociation des parties et la nature des droits en jeu au moment de l'examen du caractère exécutoire de la clause d'élection de for d'un contrat de consommation.

Les juges ont conclu que Mme Douez s'était déchargée de son fardeau d'établir l'existence de motifs sérieux de ne pas donner effet à la clause d'élection de for en se fondant sur des considérations relatives aux politiques publiques et sur d'autres facteurs secondaires.

En effet, ils ont déclaré qu'un tribunal a le pouvoir discrétionnaire de refuser qu'un contrat soit rendu exécutoire pour des raisons de politiques publiques afin de protéger la partie la plus vulnérable ou les mesures sociales, économiques ou politiques prises par l'État dans l'intérêt de la collectivité. Malgré la prétention contraire de Facebook, les juges Karakatsanis, Wagner et Gascon ont conclu qu'il y avait une inégalité flagrante du pouvoir de négociation des parties puisque (i) dans le cas d'un contrat d'adhésion entre un consommateur individuel et une grande entreprise, le consommateur n'a d'autre choix que d'accepter ou non, le choix de « ne pas être en ligne » ne sachant constituer un choix véritable à l'ère d'Internet; (ii) il existe un intérêt prépondérant à ce que les tribunaux canadiens statuent dans les affaires qui portent sur des droits constitutionnels ou quasi-constitutionnels comme les droits à la vie privée des Britanno-Colombiens, compte tenu du fait que seule l'interprétation par une juridiction locale des droits à la vie privée que confère la Privacy Act offrira aux autres résidents de la province clarté et certitude sur la portée de ces droits.

Outre les justifications relevant de l'intérêt public, les trois juges ont affirmé que deux autres considérations secondaires donnaient également à penser que la clause d'élection de for ne devrait pas s'appliquer. La première touche l'intérêt de la justice : la Cour suprême de la Colombie-Britannique est mieux placée qu'une juridiction californienne pour définir l'objet de la loi et l'intention qui la sous-tend, puis décider si l'intérêt public ou l'intention du législateur empêche les parties d'écarter les droits issus de la Privacy Act en choisissant de se soumettre au droit d'un ressort étranger. La seconde présuppose une analyse du coût et des inconvénients d'une poursuite dans l'autre ressort : les frais et les inconvénients occasionnés aux Britanno-Colombiens par l'obligation de poursuivre en Californie, comparés à ceux occasionnés à Facebook font en sorte qu'il serait plus commode de rendre les registres et les dossiers de Facebook disponibles pour examen en Colombie-Britannique que d'obliger Mme Douez à se déplacer jusqu'en Californie pour défendre sa cause.

Dissidence de la juge Abella

La juge Abella s'est ralliée à la majorité en faisant valoir des raisons qui étayaient encore plus l'opposition au caractère exécutoire de la clause d'élection de for dans le contrat de Facebook. Ainsi, elle a conclu que la clause en question ne respectait pas le premier critère du test de l'arrêt Pompey, soulignant la nature non négociée des contrats en ligne et mettant en doute la validité du consentement donné par le consommateur. À son avis, la clause d'élection de for contenue dans les conditions d'utilisation de Facebook constitue « un cas classique d'iniquité », ce qui la rend d'office inexécutoire.

Leçons à tirer pour les entreprises

Ce jugement a des incidences qui vont bien au-delà de la sphère des contrats de consommation. De fait, la Cour suprême a laissé sous-entendre que l'intérêt des tribunaux canadiens à statuer dans des affaires qui portent sur des droits constitutionnels ou quasi-constitutionnels comme les droits à la vie privée pourrait suffire pour leur permettre d'utiliser leur pouvoir discrétionnaire de refuser de donner effet à un contrat pour des raisons liées à l'intérêt public. Le caractère exécutoire d'une clause d'élection de for présente dans d'autres types de contrats pourrait donc être contesté lorsque des droits constitutionnels et quasi-constitutionnels entrent en ligne de compte.

Quelques provinces prévoient un droit privé d'action en cas d'atteinte à la vie privée semblable à celui prévu par la Privacy Act de la Colombie-Britannique. En date d'aujourd'hui, seules les lois de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Saskatchewan contiennent des dispositions qui confèrent à leurs tribunaux une compétence exclusive. Au Québec, le Code civil du Québec prévoit un cadre juridique analogue et la Charte des droits et libertés de la personne attribue un statut quasi-constitutionnel aux droits à la vie privée. Étant donné que la Cour suprême du Canada a déclaré que les clauses d'élection de for ne seraient pas exécutoires si la loi confère clairement une compétence exclusive à une juridiction locale, il convient de rester à l'affût de modifications législatives qui pourraient éventuellement refléter cette décision.

En ce qui concerne les entreprises, cette décision aura des incidences sur toutes les opérations en ligne qui pourraient s'avérer vastes puisque le raisonnement sous-jacent pourrait vraisemblablement s'appliquer dans tout autre contexte relatif à la protection du consommateur. La Cour suprême du Canada a démontré qu'elle était réticente à donner effet à des conditions d'utilisation en ligne non négociées qui mettent les consommateurs dans une position vulnérable pouvant se traduire par une perte de droits. Si la décision portait principalement sur les clauses d'élection de for, le raisonnement sur lequel elle s'appuie pourrait également s'appliquer à d'autres modalités contractuelles en ligne par lesquelles on tente d'outrepasser des lois et des protections importantes (par exemple des conditions d'utilisation aux termes desquelles on cherche à outrepasser les droits d'auteur des utilisateurs ou des protections locales des consommateurs).

Bien que plusieurs lois provinciales, comme la Loi sur la protection du consommateur du Québec, limitent déjà le caractère exécutoire de certaines clauses figurant dans des contrats de consommation, les entreprises qui font du commerce électronique de détail devraient désormais tenir compte du fait que certaines clauses contenues dans les contrats qu'elles passent avec des consommateurs canadiens pourraient ne pas être exécutoires si elles bafouent des droits à la vie privée. Les lecteurs du Québec devraient également noter que la Cour suprême du Canada a conclu que le contrat entre Facebook et ses utilisateurs était un contrat de consommation malgré le fait qu'il porte sur l'offre d'un service gratuit, rejetant ainsi la décision de 2011 rendue par la Cour supérieure du Québec voulant qu'un tel contrat ne soit pas un contrat de consommation.

À la lumière de cette décision déterminante et de ses vastes répercussions sur les transactions de consommation en ligne, les entreprises opérant par l'intermédiaire de sites web doivent noter que leurs contrats et conditions d'utilisation pourraient ne pas être entièrement exécutoires au Canada, particulièrement lorsque les droits à la vie privée sont en jeu. Idéalement, elles évalueraient la légalité de leur modèle d'affaires avant de lancer un nouveau produit ou service en ligne au Canada afin de tenir compte de leur responsabilité accrue et des risques connexes de même que de la possibilité de faire l'objet d'une action collective liée au respect de la vie privée au Canada.

About BLG

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
 
In association with
Related Topics
 
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Compliance
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions