Canada: Caractère Exécutoire Des Clauses De Cessation D'emploi : La Cour D'appel De L'ontario Tente De Clarifier Les Clauses De Cessation D'emploi Exécutoires Dans Les Contrats De Travail

Le 23 février 2017, la Cour d'appel de l'Ontario a rendu sa décision très attendue dans l'affaire Wood v. Fred Deeley Imports Ltd., 2017 ONCA 158, dans laquelle elle énonce qu'en vertu de la Loi de 2000 sur les normes d'emploi (la « LNE »), le fait de se soustraire à une norme d'emploi sans accorder un avantage supérieur à l'employé rend la clause de cessation d'emploi nulle et non exécutoire. La Cour a également affirmé que la conduite d'un employeur lors de la cessation d'emploi ou pendant le délai de préavis ne peut remédier aux lacunes d'une clause de cessation d'emploi par ailleurs illégale et non exécutoire. Dans ces circonstances, un employé aura droit à un préavis raisonnable déterminé par les principes de common law.

Les faits

Fred Deeley Imports (« Deeley ») était le distributeur exclusif des motos, pièces, vêtements et accessoires Harley-Davidson au Canada. En avril 2007, Deeley a embauché Julia Wood pour s'occuper de la planification des ventes et des événements. Environ 8 ans plus tard, Harley-Davidson Canada a conclu une entente avec Deeley pour acheter l'intégralité de ses actifs. À l'issue de cette acquisition, Deeley a immédiatement informé tous ses employés, y compris Mme Wood, que leur emploi prendrait fin le 4 août 2015.

Le lendemain de son arrivée chez Deeley en 2007, Mme Wood a signé un contrat de travail contenant la clause de cessation d'emploi suivante, qui constituait l'enjeu principal du différend :

[Traduction] « [La société] a le droit de vous licencier à tout moment, et ce, sans motif, sous réserve d'un préavis de 2 semaines ou d'une indemnité tenant lieu de préavis pour toute année de service partielle ou complète au sein de la société. Si la société met fin à votre emploi sans motif, elle n'est pas tenue de vous verser un autre montant que celui indiqué aux présentes. [...] Les paiements et le délai de préavis indiqués aux présentes comprennent vos droits à un préavis, à une indemnité de préavis et à une indemnité de cessation d'emploi, conformément à la Loi de 2000 sur les normes d'emploi (la « LNE »). »

Mme Wood a touché son salaire et ses cotisations au titre de ses avantages sociaux pendant ses 13 semaines de préavis travaillées. Deeley lui a également versé une indemnité supplémentaire, comprenant un montant forfaitaire équivalant à 8 semaines d'indemnité. Mme Wood a alors intenté une action en justice contre Deeley et présenté une requête en jugement sommaire. Son argument principal reposait sur le caractère non exécutoire du contrat de travail dans son intégralité ou, à tout le moins, sur celui de sa clause de cessation d'emploi. Elle a demandé des dommages-intérêts équivalant à 12 mois de préavis de terminaison.

Les décisions

Le juge qui a entendu la requête de Mme Wood l'a rejetée et a conclu que le contrat de travail et la clause de cessation d'emploi étaient exécutoires. Il a également affirmé que, si toutefois il se trompait, Mme Wood aurait droit à des dommages-intérêts correspondant à son salaire et à ses avantages sociaux pendant un délai de préavis raisonnable, qu'il estimait être de 9 mois.

En appel, Mme Wood a réitéré les arguments qu'elle a présentés dans le cadre de sa requête et soulevé les questions suivantes :

  1. Le contrat de travail était-il exécutoire, sachant qu'il avait été signé après le début de son emploi et qu'elle n'avait pas pu bénéficier d'une contrepartie additionnelle?
  2. La clause de cessation d'emploi enfreignait-elle la LNE en faisant fi de l'obligation réglementaire de Deeley de verser des cotisations à un régime d'avantages sociaux pendant le délai de préavis et en ne respectant pas celle de payer une indemnité de cessation d'emploi?
  3. Le juge qui a entendu la requête a-t-il commis une erreur en fixant le délai de préavis raisonnable à 9 mois?

En ce qui concerne la première question, la Cour a estimé que le simple fait de signer un contrat de travail écrit après le début de son emploi ne lui enlevait aucunement son caractère exécutoire. Un contrat de travail pourrait s'avérer non exécutoire si l'employeur y faisait figurer une clause substantielle qui ne faisait pas partie des relations employeur-employé initiales, ce qui n'était pas le cas de Deeley.

Sur le second point, Mme Wood a fait valoir que la clause de cessation d'emploi ne respectait pas l'obligation réglementaire de Deeley de verser des cotisations à un régime d'avantages sociaux pendant le délai de préavis (contrairement à ce que prescrivent les articles 64 et 65 de la LNE). Dans sa défense, Deeley affirmait que les 21 semaines combinées de « préavis » et d'« indemnité tenant lieu de préavis » offertes à Mme Wood à la suite de son licenciement excédaient son droit en vertu de la LNE et que la portée de la clause de cessation d'emploi était suffisamment large pour inclure à la fois le salaire et les avantages sociaux.

La Cour a convenu que Deeley avait indûment tenté de se soustraire à la LNE. Elle a trouvé le terme « indemnité » (« pay ») ambigu et indiqué que cette ambiguïté dans le contrat de travail devait être interprétée en faveur de l'employée. Dans ce contexte, ce mot renvoyait au salaire ou au traitement, à l'exclusion de tout avantage social ou autre rémunération. La clause de cessation d'emploi était également non exécutoire, car elle conciliait deux exigences de l'employeur prévues par la LNE, soit l'obligation de donner un préavis et celle de verser une indemnité de cessation d'emploi à l'employée. En vertu de la LNE, Mme Wood avait droit à 8 semaines de préavis ou d'indemnité de licenciement et à 8,3 semaines d' indemnité de cessation d'emploi. La clause de cessation d'emploi prévoyait une indemnisation équivalant à 2 semaines par année de service, ce qui englobait tant son indemnité de cessation d'emploi que son indemnité de préavis.

La Cour a déclaré que si Deeley l'avait rédigée dans le but de fournir distinctement des indemnités de cessation d'emploi et des indemnités de préavis, la clause de cessation d'emploi aurait été exécutoire. Mais en combinant les indemnités, la société a rendu possibles trois scénarios différents : un conforme à la LNE, un deuxième qui enfreint la LNE et un troisième qui pourrait soit enfreindre cette loi, soit la respecter. Du point de vue de Mme Wood, cela signifiait qu'en signant son contrat de travail, elle ne savait pas si, à la fin de son emploi, elle aurait droit à l'indemnité de cessation d'emploi que la loi lui garantissait. La clause de cessation d'emploi était donc nulle et non exécutoire.

La Cour a ajouté que le respect effectif de la LNE par Deeley ne compensait pas les lacunes de la clause, car les clauses de cessation d'emploi « illégales » ne peuvent être corrigées après coup. C'est pourquoi Deeley a été condamnée à verser à Mme Wood des dommages-intérêts correspondant à 9 mois de préavis raisonnable en vertu de la common law.

Quant au troisième point, la Cour a conclu qu'en estimant le délai de préavis raisonnable à 9 mois, le juge qui avait entendu la requête de Mme Wood avait pris en considération des facteurs bien connus : la nature de l'emploi de cette dernière, ses années de service, son âge et la possibilité de trouver un emploi similaire au vu de son expérience, de sa formation et de ses qualifications. Il a également noté l'argument de Mme Wood selon lequel, bien que son poste ait été de nature « administrative » (elle n'avait aucune fonction de gestion), elle aurait de la difficulté à trouver un emploi comparable compte tenu de son revenu élevé et de son âge.

Principaux enseignements à tirer pour les employeurs

La décision s'inscrit comme une nouvelle mise en garde dans la longue liste des clauses de cessation d'emploi dont le caractère exécutoire est remis en question. Voici les trois principaux enseignements à tirer de cette décision :

Tout d'abord, toute tentative de se soustraire à une disposition de la LNE ou d'y renoncer rendra une clause de cessation d'emploi non exécutoire, nonobstant tout accord des parties y dérogeant de plein gré. Pour éviter ce problème, il conviendrait de réfléchir à l'ajout d'une clause de réserve afin de veiller au respect de la LNE.

Ensuite, les employeurs ne peuvent se soustraire à leur obligation de fournir un délai de préavis raisonnable que de façon claire et sans ambiguïté. Pour rendre sa décision, la Cour a également examiné l'affaire Roden v. Toronto Humane Society O.J. No. 3995 (C.A.) de 2005, où une clause de cessation d'emploi formulée en termes similaires avait été maintenue. La Cour a distingué la présente cause de cette situation en indiquant que la clause de cessation d'emploi dans l'affaire Roden était non limitative et ne fermait pas la porte aux normes à respecter aux termes de la LNE, tandis que le langage inclusif utilisé par Deeley limitait son obligation de paiement aux termes de la clause de cessation d'emploi.

Enfin, le respect de la LNE après coup ne remédie pas aux lacunes de certaines clauses. Bien que Deeley ait offert à Mme Wood les avantages auxquels elle avait droit pendant le délai de préavis ainsi qu'un montant forfaitaire sans doute pour compenser l'absence d'indemnité de cessation d'emploi, la clause de cessation d'emploi est tout de même restée insuffisante et non exécutoire.

Les employeurs devraient porter attention à la façon de formuler la clause de cessation d'emploi de leurs lettres d'offre d'emploi ou de leurs contrats de travail, car les tribunaux continuent d'envoyer le signal qu'ils feront ce qui est en leur pouvoir pour ne pas les honorer.

About BLG

The content of this article is intended to provide a general guide to the subject matter. Specialist advice should be sought about your specific circumstances.

To print this article, all you need is to be registered on Mondaq.com.

Click to Login as an existing user or Register so you can print this article.

Authors
Similar Articles
Relevancy Powered by MondaqAI
 
In association with
Related Topics
 
Similar Articles
Relevancy Powered by MondaqAI
Related Articles
 
Related Video
Up-coming Events Search
Tools
Print
Font Size:
Translation
Channels
Mondaq on Twitter
 
Register for Access and our Free Biweekly Alert for
This service is completely free. Access 250,000 archived articles from 100+ countries and get a personalised email twice a week covering developments (and yes, our lawyers like to think you’ve read our Disclaimer).
 
Email Address
Company Name
Password
Confirm Password
Position
Mondaq Topics -- Select your Interests
 Accounting
 Anti-trust
 Commercial
 Compliance
 Consumer
 Criminal
 Employment
 Energy
 Environment
 Family
 Finance
 Government
 Healthcare
 Immigration
 Insolvency
 Insurance
 International
 IP
 Law Performance
 Law Practice
 Litigation
 Media & IT
 Privacy
 Real Estate
 Strategy
 Tax
 Technology
 Transport
 Wealth Mgt
Regions
Africa
Asia
Asia Pacific
Australasia
Canada
Caribbean
Europe
European Union
Latin America
Middle East
U.K.
United States
Worldwide Updates
Registration (you must scroll down to set your data preferences)

Mondaq Ltd requires you to register and provide information that personally identifies you, including your content preferences, for three primary purposes (full details of Mondaq’s use of your personal data can be found in our Privacy and Cookies Notice):

  • To allow you to personalize the Mondaq websites you are visiting to show content ("Content") relevant to your interests.
  • To enable features such as password reminder, news alerts, email a colleague, and linking from Mondaq (and its affiliate sites) to your website.
  • To produce demographic feedback for our content providers ("Contributors") who contribute Content for free for your use.

Mondaq hopes that our registered users will support us in maintaining our free to view business model by consenting to our use of your personal data as described below.

Mondaq has a "free to view" business model. Our services are paid for by Contributors in exchange for Mondaq providing them with access to information about who accesses their content. Once personal data is transferred to our Contributors they become a data controller of this personal data. They use it to measure the response that their articles are receiving, as a form of market research. They may also use it to provide Mondaq users with information about their products and services.

Details of each Contributor to which your personal data will be transferred is clearly stated within the Content that you access. For full details of how this Contributor will use your personal data, you should review the Contributor’s own Privacy Notice.

Please indicate your preference below:

Yes, I am happy to support Mondaq in maintaining its free to view business model by agreeing to allow Mondaq to share my personal data with Contributors whose Content I access
No, I do not want Mondaq to share my personal data with Contributors

Also please let us know whether you are happy to receive communications promoting products and services offered by Mondaq:

Yes, I am happy to received promotional communications from Mondaq
No, please do not send me promotional communications from Mondaq
Terms & Conditions

Mondaq.com (the Website) is owned and managed by Mondaq Ltd (Mondaq). Mondaq grants you a non-exclusive, revocable licence to access the Website and associated services, such as the Mondaq News Alerts (Services), subject to and in consideration of your compliance with the following terms and conditions of use (Terms). Your use of the Website and/or Services constitutes your agreement to the Terms. Mondaq may terminate your use of the Website and Services if you are in breach of these Terms or if Mondaq decides to terminate the licence granted hereunder for any reason whatsoever.

Use of www.mondaq.com

To Use Mondaq.com you must be: eighteen (18) years old or over; legally capable of entering into binding contracts; and not in any way prohibited by the applicable law to enter into these Terms in the jurisdiction which you are currently located.

You may use the Website as an unregistered user, however, you are required to register as a user if you wish to read the full text of the Content or to receive the Services.

You may not modify, publish, transmit, transfer or sell, reproduce, create derivative works from, distribute, perform, link, display, or in any way exploit any of the Content, in whole or in part, except as expressly permitted in these Terms or with the prior written consent of Mondaq. You may not use electronic or other means to extract details or information from the Content. Nor shall you extract information about users or Contributors in order to offer them any services or products.

In your use of the Website and/or Services you shall: comply with all applicable laws, regulations, directives and legislations which apply to your Use of the Website and/or Services in whatever country you are physically located including without limitation any and all consumer law, export control laws and regulations; provide to us true, correct and accurate information and promptly inform us in the event that any information that you have provided to us changes or becomes inaccurate; notify Mondaq immediately of any circumstances where you have reason to believe that any Intellectual Property Rights or any other rights of any third party may have been infringed; co-operate with reasonable security or other checks or requests for information made by Mondaq from time to time; and at all times be fully liable for the breach of any of these Terms by a third party using your login details to access the Website and/or Services

however, you shall not: do anything likely to impair, interfere with or damage or cause harm or distress to any persons, or the network; do anything that will infringe any Intellectual Property Rights or other rights of Mondaq or any third party; or use the Website, Services and/or Content otherwise than in accordance with these Terms; use any trade marks or service marks of Mondaq or the Contributors, or do anything which may be seen to take unfair advantage of the reputation and goodwill of Mondaq or the Contributors, or the Website, Services and/or Content.

Mondaq reserves the right, in its sole discretion, to take any action that it deems necessary and appropriate in the event it considers that there is a breach or threatened breach of the Terms.

Mondaq’s Rights and Obligations

Unless otherwise expressly set out to the contrary, nothing in these Terms shall serve to transfer from Mondaq to you, any Intellectual Property Rights owned by and/or licensed to Mondaq and all rights, title and interest in and to such Intellectual Property Rights will remain exclusively with Mondaq and/or its licensors.

Mondaq shall use its reasonable endeavours to make the Website and Services available to you at all times, but we cannot guarantee an uninterrupted and fault free service.

Mondaq reserves the right to make changes to the services and/or the Website or part thereof, from time to time, and we may add, remove, modify and/or vary any elements of features and functionalities of the Website or the services.

Mondaq also reserves the right from time to time to monitor your Use of the Website and/or services.

Disclaimer

The Content is general information only. It is not intended to constitute legal advice or seek to be the complete and comprehensive statement of the law, nor is it intended to address your specific requirements or provide advice on which reliance should be placed. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers make no representations about the suitability of the information contained in the Content for any purpose. All Content provided "as is" without warranty of any kind. Mondaq and/or its Contributors and other suppliers hereby exclude and disclaim all representations, warranties or guarantees with regard to the Content, including all implied warranties and conditions of merchantability, fitness for a particular purpose, title and non-infringement. To the maximum extent permitted by law, Mondaq expressly excludes all representations, warranties, obligations, and liabilities arising out of or in connection with all Content. In no event shall Mondaq and/or its respective suppliers be liable for any special, indirect or consequential damages or any damages whatsoever resulting from loss of use, data or profits, whether in an action of contract, negligence or other tortious action, arising out of or in connection with the use of the Content or performance of Mondaq’s Services.

General

Mondaq may alter or amend these Terms by amending them on the Website. By continuing to Use the Services and/or the Website after such amendment, you will be deemed to have accepted any amendment to these Terms.

These Terms shall be governed by and construed in accordance with the laws of England and Wales and you irrevocably submit to the exclusive jurisdiction of the courts of England and Wales to settle any dispute which may arise out of or in connection with these Terms. If you live outside the United Kingdom, English law shall apply only to the extent that English law shall not deprive you of any legal protection accorded in accordance with the law of the place where you are habitually resident ("Local Law"). In the event English law deprives you of any legal protection which is accorded to you under Local Law, then these terms shall be governed by Local Law and any dispute or claim arising out of or in connection with these Terms shall be subject to the non-exclusive jurisdiction of the courts where you are habitually resident.

You may print and keep a copy of these Terms, which form the entire agreement between you and Mondaq and supersede any other communications or advertising in respect of the Service and/or the Website.

No delay in exercising or non-exercise by you and/or Mondaq of any of its rights under or in connection with these Terms shall operate as a waiver or release of each of your or Mondaq’s right. Rather, any such waiver or release must be specifically granted in writing signed by the party granting it.

If any part of these Terms is held unenforceable, that part shall be enforced to the maximum extent permissible so as to give effect to the intent of the parties, and the Terms shall continue in full force and effect.

Mondaq shall not incur any liability to you on account of any loss or damage resulting from any delay or failure to perform all or any part of these Terms if such delay or failure is caused, in whole or in part, by events, occurrences, or causes beyond the control of Mondaq. Such events, occurrences or causes will include, without limitation, acts of God, strikes, lockouts, server and network failure, riots, acts of war, earthquakes, fire and explosions.

By clicking Register you state you have read and agree to our Terms and Conditions